AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Des grêles importantes touchent les oléiculteurs de l’Oriental
Ph : DR

Des grêles importantes touchent les oléiculteurs de l’Oriental

La production d’Oliviers dans l’Oriental face au Changement Climatique.

L’Oriental est une région réputée pour sa production d’olives, et qui doit faire face à des défis majeurs en raison des effets du changement climatique. La production d’olives, y est florissante, mais a été sérieusement touchée par les aléas climatiques ce week-end.

Les attentes étaient grandes, les esprits s’étaient tournés vers le ciel, espérant que les premières pluies tant nécessaires viendraient enfin apaiser la terre assoiffée. Le week-end du 2 septembre 2023 avait été marqué d’une note d’optimisme alors que les météorologues prévoyaient enfin une évolution dans les conditions climatiques du pays avec les premières pluies annoncées.

Malheureusement, avec les caprices de la météo et du changement climatique, c’est aussi de la grêle qui est tombée notamment à Taza, Guercif, et Outat El Haj, et ou les oliviers ont été exposés donc à des orages pluvieux accompagnés de grêle, causant d’importantes pertes aux agriculteurs locaux nous apprend un professionnel de la région.

Rappelons que ces dernières années les oléiculteurs marocains de la région avaient investi dans cette culture, en étant soutenus aussi par le Plan Agricole Régional (PAR) ou les initiatives de formation visant à sensibiliser les agriculteurs aux techniques de récolte de l’olivier. Grâce à ces efforts, la superficie plantée a connu une croissance impressionnante de 55%, passant d’ailleurs à 186 000 hectares.

Bénéficiant à près de 18 100 agriculteurs

Les projets d’investissement représentant un investissement global de 602 millions de dirhams. Ces projets se sont étalés sur environ 40 000 hectares d’oliviers, bénéficiant à près de 18 100 agriculteurs. Cette augmentation de 55% de la superficie consacrée à la culture de l’olivier a eu un impact significatif sur la production, qui avoisine désormais les 202 000 tonnes.

Bien que les défis climatiques demeurent, les agriculteurs de l’Oriental montrent une grande résilience envers la préservation de cette culture ancestrale.

Partager

Regardez aussi

sadiki iav 2024

Ouverture de la 3ème édition du Salon de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II

Le salon de l’IAV Hassan II constitue une plateforme propice de rencontres entre les étudiants, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *