Accueil / Actualités / Actu internationales / La France est proche de la plus grande catastrophe agronomique du siècle
La France est proche de la plus grande catastrophe agronomique du siècle

La France est proche de la plus grande catastrophe agronomique du siècle

La France est proche de la plus grande catastrophe agronomique du siècle, en raison du gel.

Depuis plus d’une semaine, les agriculteurs français sont aux prises avec une vague de gel qui, selon Julien Denormandy, ministre français de l’Agriculture et de l’Alimentation, est « sans doute la plus grande catastrophe agronomique du XXIe siècle », rapporte Le Figaro.

Selon J. Denormandy, bien qu’il soit encore assez tôt pour estimer les dégâts exacts causés par le gel, le coup porté à «des centaines de milliers d’hectares de terres agricoles» entraînera certainement une pénurie de fruits locaux et une augmentation des importations.

Lire aussi : Fruits : Le Maroc dans le top 30 des principaux pays producteurs

À leur niveau, les autorités locales préparent déjà un programme à grande échelle pour soutenir le secteur contre les dommages causés par une catastrophe météorologique.

Selon Josseline Saint-Reymond, directrice de l’Association nationale des producteurs de pommes et de poires , citée par FreshPlaza, la vague de gel a touché presque toutes les zones de production du pays. «Pour les vergers dotés de systèmes de protection contre le gel installés, les dommages ne seront pas aussi graves, mais les agriculteurs non formés peuvent presque complètement perdre leur récolte au cours de la saison en cours», a déclaré J. Saint-Raymond.

Selon Bruno Darno, président de l’Association française des producteurs de pêches et d’abricots, « dans certaines zones de production, les pertes de rendement dues au gel ont atteint 100%, et dans les mois à venir on peut s’attendre à une augmentation significative des prix de ce produit ».

Regardez aussi

agriculture-maroc

Génération Green : objectif 350 000 emplois

L’emploi comme priorité, 350 000 emplois agricoles visés. Le gouvernement prévoit, dans son programme au …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *