AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Le président de Lidl France prend la parole sur la grogne des agriculteurs

Le président de Lidl France prend la parole sur la grogne des agriculteurs

Une semaine après la clôture des négociations commerciales, Michel Biero, président de Lidl France, exprime ses inquiétudes sur l’opacité des discussions avec les grandes entreprises agroalimentaires.

Dans une interview exclusive accordée à L’Express, il critique sévèrement le déroulement des échanges, appelant à une révision complète de la loi de modernisation de l’économie (LME) française, qui régit ces pourparlers annuels.

Lors de ces négociations, le dirigeant de Lidl France a salué les discussions constructives avec les PME et les ETI de l’agroalimentaire, qui ont abouti à des baisses de prix en faveur des consommateurs. Cependant, il déplore le manque de transparence lors des échanges avec les grands industriels concernant les prix des marques nationales. Selon Michel Biero, la LME doit être entièrement repensée pour garantir une meilleure visibilité et équité dans ces négociations cruciales.

Michel Biero ne se contente pas de critiquer le système actuel, il s’attaque également aux racines de la colère agricole en Europe. Plaidant en faveur de la généralisation des contrats tripartites, le président de Lidl France est convaincu que la grande distribution doit jouer un rôle majeur dans la reconquête de la souveraineté alimentaire française. Il met en garde contre le risque de voir de nouvelles exploitations disparaître du territoire français si des mesures concrètes ne sont pas prises.

Dans le même temps, Lidl maintient le besoin de diversité avec des produits étrangers.

Face au blocage d’une plateforme Lidl dans les Bouches-du-Rhône et à la colère légitime des agriculteurs, Michel Biero s’exprime sur la politique du groupe en matière de fruits et légumes étrangers. Sur BFMTV et RMC, il explique que Lidl assume pleinement de vendre des produits étrangers à des prix attractifs, soulignant que la concurrence des producteurs étrangers est au cœur des revendications des manifestants.

Interrogé sur l’absence de produits français sur 100 % de ses références, le président de Lidl France évoque la complexité des normes et des prix. Malgré cela, il défend la politique de son groupe, affirmant que Lidl fait tout son possible pour favoriser la production française.

Michel Biero souligne que Lidl dispose de 20 références de fruits et légumes bio, dont 11 sont françaises. Il affirme que le groupe sera le premier distributeur à basculer vers du français dès que possible et dès que la production est disponible en France. Il insiste sur le fait que, lors de la pleine saison des tomates, seules des tomates françaises sont proposées, et que 100 % des pommes vendues sont françaises tout au long de l’année. Le président de Lidl France conclut en assurant que le groupe joue le jeu au maximum pour soutenir la production nationale.

Partager

Regardez aussi

Espagne : Les manifestations contre les produits agricoles marocains reprennent

Le Maroc dénonce les attaques d’agriculteurs européens contre ses exportations de fruits et légumes

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a vivement critiqué les récentes attaques perpétrées …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.