Accueil / Actualités / Actu Maroc / Souss-Massa : reprise de l’irrigation à partir des barrages
Souss-Massa reprise irrigation à partir des barrages
Souss-Massa : reprise de l'irrigation à partir des barrages.

Souss-Massa : reprise de l’irrigation à partir des barrages

La reprise de l’irrigation à partir des barrages se profile dans la région de Souss-Massa.

Dans une interview accordée à LaVie Eco, Mohamed Alamouri, Président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (COMADER) est revenu sur l’état d’avancement des programmes des cultures pour cette campagne agricole 2020/2021, ainsi que des avantages qu’ont eu les dernières pluies sur le bon déroulement de cette dernière et pour l’irrigation.

«La campagne maraîchère se déroule bien. On peut même annoncer qu’elle est réalisée à 100%. Il est vrai que nous appréhendions le niveau des barrages notamment au Souss, à Chtouka Ait Baha. Mais, heureusement que la pluie a été au rendez-vous, pour afficher ces réalisations», a souligné M. Alamouri.

Lire aussi : L’irrigation goutte-à-goutte indispensable pour les agriculteurs marocains

«Dans cette région, nous ambitionnons de reprendre l’irrigation à partir des barrages. Et pour assurer la gestion de l’eau, nous comptons mettre en place un planning de livraison d’eau à partir du mois de mars : 4h d’eau, 2 jours par semaine en vue de remplir les bassins et faire les réserves nécessaires ; cela, en attendant le projet de dessalement de l’eau de mer qui est toujours en cours de réalisation. En gros, on peut dire que la culture maraîchère dans la région du Souss sera normale», fait savoir la même source.

En ce qui concerne le secteur de l’arboriculture fruitière, tout semble se passer comme sur des roulettes. «La production des agrumes cette année est supérieure à celle de la campagne précédente de 20%, de même pour la culture des fruits rouges et ce, grâce aux plantations faites deux ans auparavant. L’olivier a également beaucoup bénéficié des pluies. Plusieurs superficies sont en irrigué et devraient donner de bons rendements. Il en est ainsi de la production fourragère, les zones de parcours, les forêts, l’arganier, le cactus et toutes les cultures de niche et produits du terroir», révèle le président de la COMADER.

Regardez aussi

Maroc : la production de cannabis bientôt légalisée

Maroc : la production de cannabis bientôt légalisée ?

La production du cannabis à des fins médicinales et industrielles sera bientôt légalisée au Maroc …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *