AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / ToBRFV : Aux Pays-Bas un variant bénin du virus est inoculé volontairement et fait polémique
Pays-Bas : le ToBRFV ravage les cultures de tomates
Tomate - Ph : DR

ToBRFV : Aux Pays-Bas un variant bénin du virus est inoculé volontairement et fait polémique

Aux Pays-Bas un variant bénin du ToBRFV est inoculé volontairement par des producteurs.

L’Autorité néerlandaise de sécurité des aliments et des produits de consommation (NVWA) a reçu des indications selon lesquelles certaines entreprises néerlandaises de tomates infectent délibérément les plantes avec une «variante bénin» du ToBRFV.

Une enquête pénale est en cours contre le fournisseur présumé d’un agent de protection croisée

De cette façon, les producteurs essaient de limiter les dégâts causés par les variants agressifs. Cette soi-disant protection croisée n’est pas autorisée. Le virus est en quarantaine dans l’Union européenne, il est donc obligatoire d’empêcher l’introduction et la propagation du ToBRFV. La NVWA exhorte donc les producteurs de tomates à ne pas appliquer de protection croisée contre le ToBRFV.

Il n’est pas autorisé d’avoir ou de multiplier le ToBRFV dans l’UE. Une suspicion de propagation ou de présence de ToBRFV doit être immédiatement signalée à la NVWA. Une enquête pénale est en cours contre le fournisseur présumé d’un agent de protection croisée. On ne sait toujours pas si cet variant est réellement bénin dans différentes circonstances. La NVWA dispose d’informations selon lesquelles certaines entreprises présentent des symptômes graves.

Regardez aussi

La culture de l'avocat en Afrique est promise à un bel avenir

Avocat : Le marché a progressé à un rythme de 12 % par an

Les avocats deviennent de plus en plus populaires, selon une étude de RaboResearch.  À l’échelle …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.