Accueil / Actualités / Actu internationales / Coopération Maroc-Niger dans le domaine agricole
image_not_found

Coopération Maroc-Niger dans le domaine agricole

Coopération entre le Maroc et le Niger dans le domaine agricole.

M. Ouheli met en avant l’importance de l’échange d’expertise entre le Niger et le Maroc dans le domaine agricole pour la réalisation de projets communs.

Le secrétaire d’État chargé du Développement rural et des Eaux et Forêts, Hamou Ouheli a mis en avant, mardi à Rabat, l’importance de l’échange d’expertise entre le Maroc et le Niger dans le domaine de l’agriculture, dans la perspective de mettre en œuvre des projets communs.

Dans une déclaration à la MAP, à l’issue d’entretiens avec le ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture et de l’Élevage nigérien, Mohamed Boucha, M. Ouheli a souligné l’importance du partage d’expérience dans le domaine de l’agriculture, notant que ces échanges permettront d’examiner les mesures et les perspectives de la réalisation de projets visant à renforcer la coopération agricole entre les deux pays.

Dans ce sens, il a fait savoir que la rencontre a été l’occasion de passer en revue des questions d’intérêt commun relatives au domaine de l’agriculture, notamment l’économie de l’eau, l’élevage, la formation professionnelle des agriculteurs et le développement des programmes de la sécurité alimentaire et de la lutte contre les changements climatiques.

Ces entretiens ont également porté sur les mécanismes de développement de l’offre agricole pour les investisseurs, la promotion de la recherche scientifique, l’industrialisation du secteur et l’échange d’expériences en matière d’amélioration génétique des bovins, a-t-il ajouté.

Pour sa part, M. Boucha s’est félicité des avancées réalisées par le Royaume dans le domaine de l’agriculture, notamment à travers le plan Maroc vert et la stratégie nationale du développement rural.

Il a, dans ce sens, affirmé que son pays œuvre pour le développement de ce secteur, dans le cadre de la stratégie agricole nigérienne « Initiative 3N », notant que le Niger souhaite profiter de l’expertise et de l’expérience marocaine pour booster son développement.

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *