Accueil / Actualités / Cultures / Le Salon de l’olivier à Kelaâ des Sraghna
Tétouan-Programme-de-mise-en-valeur-de-4200-ha-d-oliveraies

Le Salon de l’olivier à Kelaâ des Sraghna

La province de Kelaâ des Sraghna organise pour la seconde fois, le “Salon national de l’olivier” qui se tiendra entre le 11 et 14 novembre dans la municipalité d’Al-Attaouia, avec pour thème :  Qualité et valorisation des produits oléicoles : principaux enjeux du Plan Maroc vert pour une meilleure commercialisation”.

Le salon national de l’olivier

L’Association du Salon national de l’olivier, sous l’égide du ministère de l’Agriculture et en partenariat avec la Fédération interprofessionnelle marocaine de l’olive, la Chambre régionale d’agriculture de Marrakech-Safi, le Conseil provincial de Kelaâ des Sraghna et le Conseil municipal d’Al-Attaouia organise donc cette seconde édition du salon national de l’olivier. Ce salon regroupera un grand nombre de professionnels et de chercheurs du secteur oléicole pour partager des connaissances, des expériences et des informations de la filière. Sur 4000 m2 couverts, au total presque 2 hectares, 80 exposants seront présents pour le salon de l’olivier. Des séminaires, des ateliers de formation au profit des producteurs, un espace de “Conseil agricole” et une cérémonie de remise de prix de performances aux meilleures huiles seront au programme de cette deuxième édition.

La province de Kelaâ des Sraghna représente 40 % de la production du périmètre Marrakech-Tensift-Al Haouz pour une superficie de 72.000 ha.  Véritable plateforme commerciale et bourse de l’olive aux niveaux régionaux et nationaux, Al-Attaouia, vous attends en novembre prochain.

L’importance de l’olivier pour Marrakech-Tensif

Pour le périmètre de Marrakech-Tensif, l’olivier reste la principale filière. Al Haouz représente 192.000 hectares de superficie pour l’olivier.

Au Maroc, sur le plan national, la région abrite quelque 20% de la superficie oléicole globale, elle produit à hauteur de 22% de la production d’olives, elle contribue à hauteur de 64% aux exportations nationales de conserves d’olives et de 10% aux exportations de l’huile d’olive, sans oublier que la filière offre au niveau régional 13 millions de journées de travail par an.

Dans le cadre du Plan agricole régional, un intérêt particulier est accordé à l’oléiculture, dans la mesure où elle représente plus de 50% du nombre de projets programmés dans le périmètre et plus de 70% en termes d’investissement.

Depuis 2009 et le lancement du Plan Maroc vert, Marrakech-Tensift-Al Haouz a connu une extension de superficie de 40.000 ha de plus plantée en olivier. Cinq unités de production d’huile d’olive d’une capacité de 60.000 t ont vues le jour.

Regardez aussi

États-Unis : Le phosphore du Maroc est indispensable pour les cultures

États-Unis : Le phosphore du Maroc est indispensable pour les cultures

Les défenseurs du commerce exhortent les agriculteurs de l’Iowa à s’opposer aux tarifs sur le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *