Accueil / Actualités / Actu internationales / Le Moyen-Orient et la Pologne, les nouveaux débouchés des produis agricoles marocains ?
Le Moyen-Orient et la Pologne, les nouveaux débouchés des produis agricoles marocains ?
Le Moyen-Orient et la Pologne, les nouveaux débouchés des produis agricoles marocains ?

Le Moyen-Orient et la Pologne, les nouveaux débouchés des produis agricoles marocains ?

Le Moyen-Orient et la Pologne constituent de bons débouchés pour les produits agricoles marocains.

Lors d’un webinaire organisé le 9 juin par Tanger Med sur le thème «Facilitation des procédures : accélérateur du développement de l’export agroalimentaire au Maroc», en partenariat avec un ensemble d’acteurs clés (Douane, Morocco Foodex, ONSSA, producteurs-exportateurs agricoles et professionnels du transport et de la logistique), le port a tenté d’identifier toutes les pistes possibles permettant aux pays d’améliorer ses connectivités maritimes et exporter ainsi ses produits agricoles et agroalimentaires sur de nouveaux marchés, de la manière la plus rapide et la plus efficace, surtout en cette période de pandémie de coronavirus (Covid-19).

«Nous avons besoin d’aller sur d’autres marchés comme l’Asie et nous voyons aussi un grand potentiel au Moyen-Orient, mais nous avons un grand problème de logistique et de concurrence avec la Turquie. Pour atteindre de nouveaux marchés, il faut adopter de nouvelles solutions logistiques, permettant d’optimiser les coûts», recommande Oussama Abulghoush, directeur général de Del Monte Maroc, d’après le Matin.

«Au Maroc, nous voyons de très belles opportunités pour tous les produits locaux. Nous exportons des produits marocains au Moyen-Orient, en Europe et en Asie. Nous sommes également en train de développer nos propres fermes ici. Les agrumes, les fruits rouges et l’avocat sont des projets sur lesquels nous travaillons activement en ce moment et les premiers résultats sont déjà excellents», assure Oussama Abulghoush.

La Pologne est un marché très intéressant pour les produits frais

Green Yard d’origine polonaise, est un autre acteur majeur de la chaîne de valeur mondiale, qui a choisi le Maroc comme un Hub de sourcing et d’export agricole vers le monde. «La Pologne est un marché très intéressant pour tout ce qui est légumes et fruits frais. Les Polonais ont de plus en plus de pouvoir d’achat et l’économie polonaise croit de 5% par an environ.

Et en plus des subventions sociales, nous avons une croissance annuelle des salaires de 16%, subventionnée par le gouvernement». Devancé par l’Espagne, la Grèce et la Turque entre autres, le Maroc semblait absent sur ce marché, à cause des prix trop élevés. «Les prix des produits marocains devenaient alors trop chers», fait valoir Roger Booms, directeur commercial de Green Yard.

Notons que la Pologne est l’un des premiers exportateurs de fruits rouges dans le monde et le premier exportateur de pommes. «Outre la banane et les agrumes, les fruits exotiques comme l’avocat et la myrtille sont recherchés sur le marché polonais et ils y sont fortement valorisés. À travers le port de Gdansk, des marchés comme la Roumanie et les États du Balkans deviennent aussi rapidement accessibles», développe Booms.

Regardez aussi

Maroc professionnels aviculture seront bientôt exonérés impôts

Maroc : les professionnels de l’aviculture seront bientôt exonérés d’impôts

Les aviculteurs pourront bientôt être exonérés d’impôts, car faisant du secteur agricole. La loi de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *