Accueil / Technique / Dossier / La filière des plantes aromatiques et médicinales au Maroc

La filière des plantes aromatiques et médicinales au Maroc

Les plantes aromatiques et médicinales (PAM) au Maroc.

La filière des plantes aromatiques et médicinales (PAM) au Maroc regorge de potentiel grâce à la diversité de ses espèces. Plus de 4.200 espèces ont été identifiées dont 800 endémiques et 400 classées comme produits à usage médicinal et/ou aromatique. Les recettes moyennes annuelles des ventes de plantes aromatiques et médicinales sont de 5,3 M de dirhams pour une quantité annuelle de 33.000 tonnes. Il est important de préciser que les PAM procurent des revenus alternatifs aux communautés locales. De plus, selon le HCEFLCD (2016), elles génèrent en moyenne quelque 500.000 journées de travail/an. Focus sur cette filière en pleine expansion. 

La production de plantes aromatiques et médicinales au Maroc

La production de PAM met en exploitation aussi bien les plantes spontanées que les plantes cultivées, fraiches ou séchées. La production est globalement assurée par les PAM spontanées, alors que la part des PAM cultivées demeure très faible (2%). La cueillette des plantes spontanées représente plus de 98 % de la production nationale. Cette catégorie englobe une large gamme de plantes dont les plus importantes sont le thym, le romarin, le caroubier, la menthe pouliot, l’origan, l’arganier et les feuilles de laurier. Parmi les principales PAM cultivées au Maroc, on peut citer: Le géranium, la lavande, la rose, le jasmin, la verveine, la menthe et le safran. La culture des plantes aromatiques et médicinales est répandue dans plusieurs régions du pays et concerne environ une trentaine d’espèces.

plantes-aromatiques-maroc-medicinales

Les exportations des PAM au Maroc

Actuellement, le Maroc est classé 12ème exportateur mondial des PAM. Les principales destinations des exportations marocaines en plantes aromatiques et médicinales sont le marché de l’UE. Mais, l’ouverture sur d’autres destinations tels que le Japon, le Canada, la Suisse, l’Espagne et/ou l’Allemagne, etc … a permis d’augmenter les volumes. Plus de 50% de ces exportations concernant le secteur alimentaire (caroubier, épices, arômes …), alors que 35% sont destinées à la parfumerie et la cosmétique, tandis que 5% sont exploitées pour leurs propriétés médicinales. Depuis 2005, les exportations marocaines des PAM connaissent une importante augmentation. Ainsi, la valeur des exportations de PAM est passée de 67 MDH en 2002, à 233 MDH en 2014.

Les importations des PAM au Maroc

Selon le HCEFLCD, les principaux produits importés concernent les condiments, à part le cumin, dont l’importation ne peut être remplacée par des productions locales. Il s’agit du poivre qui vient en tête avec 43% des quantités globales importées, suivi du gingembre (16%), du cumin (12%), du curcuma (9%), de la cannelle (9%) et du girofle (5%).

La stratégie de développement des PAM au Maroc

Depuis 2009, le HCEFLCD a mis en place une stratégie de développement de la filière qui repose sur plusieurs piliers:

  • La consolidation des connaissances actuelles et leur développement pour aborder de manière professionnelle le marché.
  • L’optimisation de la production et de la commercialisation en vue d’une meilleure valorisation des PAM marocaines ;
  • La réglementation, l’organisation et l’encouragement du secteur pour préparer un cadre à la fois adéquat et stimulant pour les professionnels et protecteur de la ressource ;
  • La promotion et l’animation du secteur tout en créant des synergies positives avec d’autres secteurs ;
  • La promotion des populations locales, la préservation et la gestion durable de la ressource.

Il s’agit surtout de préparer le secteur à opérer le passage d’un secteur fournisseur de matières premières non transformées à un véritable secteur industriel, offrant des gammes de produits de qualité, à forte valeur ajoutée, destinés aussi bien au marché local qu’au marché international.

Regardez aussi

Devrait-on se passer du labour des champs?

Des études américaines démontrent l’intérêt du « non labour ». L’intérêt du « non labour » a été démontré par  62 …

6 commentaires

  1. bonjour,s’IL VOUS PLAIT JE PR2PARE UN PROJET ET J’AI besoin d’information sur les plante arpmatiques et medicinales au maroc et aussi des infos sur les machines d’extraction

    • BONJOUR,
      Apres mes salutations les plus chaleureux, je m’excuse et je vous demande de bien vouloir m’expliquer
      votre projet pour pouvoir vous informer sur les plantes medicinales et aromatiques .celon les plantes
      medicinales spontanees ou bien cultivees le moment de la cueillette la valorisation et par exemple
      la distillation puis l’identification et l’analyse des huiles essentielles

  2. je possède un terrain de 13 hectares avec de l’eau de forage dans la région de midelt à 12 km de BOUMIA
    et je cherche personne pour location de ce terrain pour culture des plantes médicinales et aromatiques
    c’est une terre bio qui n’a pas connu des produits chimique au par avant .

  3. bonjour,s’il vous plait Je réalise un projet concernant les exportations des PAM.

    J’ai besoin d’information sur les plante aromatiques et médicinales au Maroc et aussi des infos sur les machines d’extraction

  4. BONJOUR,
    Je suis interesse pour la location de votre terrain ou bien travailler ensemble dans ce domaine des plantes medicinales j’AI un diplome en AROMATHERAPIE et je distilles les plantes medicinales et je cherche les molecules majoritaire de chaque huile essentille par des anslyses pour valoriser les plantes
    selon leurs activites therapeutiques pour l’exportation au marche international

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *