Accueil / Actu Entreprises / Interview : Mohcine Ousfani, directeur de l’unité d’affaires de Seipasa en Afrique

Interview : Mohcine Ousfani, directeur de l’unité d’affaires de Seipasa en Afrique

« En matière d’agriculture, le Maroc est devenu le modèle à suivre pour le reste des pays du continent africain »

Interview Mohcine Ousfani, directeur de l’unité d’affaires de Seipasa en AfriqueLe modèle de Technologie Naturelle de Seipasa, basé sur l’innovation et la technologie la plus avancée, offre des traitements très efficaces qui  augmentent la rentabilité des cultures et garantissent la production de fruits et légumes sans résidus.

AgriMaroc.ma : Les exportations marocaines de fruits et légumes vers l’Union européenne ont augmenté de plus de 30% au cours des cinq dernières années. Quels leviers ont été activés pour expliquer cette présence croissante sur les marchés européens ?
Mohcine Ousfani: L’agriculture est un secteur stratégique au Maroc : elle représente 13% du PIB et absorbe environ 40% de la population active. Le marché européen est très concurrentiel et si le Maroc est parvenu à se positionner comme l’un des principaux fournisseurs d’aliments de l’UE, c’est grâce à sa rapidité d’adaptation aux changements et aux nouvelles demandes et, surtout, à sa capacité à générer une production de fruits et légumes à haute valeur ajoutée.

Je pense qu’au cours des deux dernières décennies, l’agriculture communautaire a connu une profonde transformation à laquelle le système agricole marocain a su donner une réponse solide. Les marchés demandent des aliments sains, sans résidus chimiques et avec une bonne gestion post-récolte qui permette de prolonger la durée de conservation. Dans ce cadre, les fruits et légumes cultivés au Maroc répondent aux normes de qualité les plus élevées et n’ont rien à envier aux principaux producteurs européens.

AgriMaroc.ma : Dans votre réponse, vous avez évoqué la « compétitivité » et la « valeur ajoutée » de l’agriculture marocaine. Quelles sont les clés de cette transformation que vous évoquez ?
Mohcine Ousfani: Les clés résident dans la combinaison de plusieurs facteurs. Le Maroc dispose de conditions de sols et climatiques privilégiées pour la production et la commercialisation de fruits et légumes, mais c’est bien plus que cela. Il dispose d’un secteur primaire doté d’un énorme talent et d’une grande capacité d’innovation. Cela lui a permis non seulement d’attirer les investissements étrangers, mais aussi de les améliorer et de les transformer en rentabilité, en modernisation et en croissance durable pour le secteur.

Il est évident que le secteur bénéficie du soutien de toutes les politiques publiques dans le cadre de la stratégie dite de la « Génération verte », qui vise à dynamiser le secteur dans les dix prochaines années et à le rendre beaucoup plus efficace. Je ne me trompe pas si je dis qu’en matière d’agriculture, le Maroc est devenu le modèle à suivre pour le reste des pays du continent africain.

AgriMaroc.ma : Comment Seipasa, la société que vous représentez, a-t-elle contribué à cette transformation ?
Mohcine Ousfani: Seipasa est venue pour répondre aux besoins des agriculteurs en matière de production de fruits et légumes à grande valeur ajoutée. Elle l’a fait avec son modèle de technologie naturelle orienté vers le développement de solutions biologiques pour le contrôle des parasites et des maladies, et pour l’amélioration de la santé des cultures. Seipasa formule, développe et commercialise des bioinsecticides, des biofongicides et des biostimulants à partir de substances d’origine botanique et microbiologique. Dans ce but, le modèle de l’entreprise est basé sur l’innovation et la technologie la plus avancée, capable d’extraire le meilleur de chaque ingrédient actif pour garantir une efficacité maximale.

Nos produits sont très efficaces dans la lutte contre les parasites et les maladies, augmentent la rentabilité des cultures et garantissent la production de fruits et légumes sans résidus.

Si nous prenons l’exemple concret des fruits rouges, nous pouvons constater que l’Union européenne a été la destination de 90% des exportations de berries produites au Maroc au cours des deux dernières années. Les producteurs se doivent de respecter les normes de qualité les plus élevées pour ne pas rester en dehors des principaux marchés et circuits commerciaux. C’est cette valeur ajoutée sous forme de garantie, de sécurité et d’efficacité que les produits de Seipasa apportent aux cultivateurs.

AgriMaroc.ma : Comment les producteurs vivent-ils cette disparition progressive des substances actives chimiques et la perte d’outils à leur disposition ?
Mohcine Ousfani: La réglementation est l’un des piliers des normes de qualité des marchés européens. Dans l’Union européenne, on parle de la disparition potentielle à court terme de 40% des substances actives disponibles. Les producteurs vivent cette situation avec beaucoup d’inquiétude, notamment en raison du manque d’alternatives à leur disposition.

La vitesse d’introduction de nouvelles solutions dûment enregistrées est encore lente. La réglementation n’évolue pas au même rythme que le marché, mais l’objectif de Seipasa est de continuer à mettre sur le marché des solutions biologiques bénéficiant d’homologation et totalement alignées non seulement sur les réglementations internationales concernant l’utilisation d’ingrédients actifs, mais aussi sur la tendance et les exigences des marchés en matière d’alimentation durable et de production respectueuse de l’environnement.

Seipasa investit fortement dans l’enregistrement de ses produits sur tous les marchés où elle opère. L’entreprise dispose actuellement de 46 enregistrements de produits phytosanitaires bioinsecticides et biofongicides dans 14 pays.

AgriMaroc.ma : Dans quelle mesure les nouvelles solutions botaniques et microbiologiques constituent-elles une alternative rentable et efficace pour la lutte contre les parasites et les maladies ?
Mohcine Ousfani: Les nouvelles solutions d’origine botanique et microbiologique constituent une alternative solide et efficace, qui prend de plus en plus d’importance dans les programmes de traitement des cultures. Leur inclusion dans les stratégies de lutte intégrée contre les ravageurs rapporte des efficacités très élevées dans le contrôle des ravageurs et des maladies, et également des résultats très positifs pour tout ce qui concerne la réduction de l’utilisation des pesticides de synthèse chimique et le maintien de l’équilibre de l’environnement.

Dans le catalogue de Seipasa au Maroc, nous trouvons des références telles que Pyrecris, un bioinsecticide pour le contrôle des pucerons et des aleurodes dans les cultures horticoles ou Fungisei, un biofongicide contre les maladies telles que le botrytis ou l’oïdium sur les fruits rouges et les cultures horticoles. Fungisei est également développé à partir de la souche exclusive de Bacillus subtilis, un micro-organisme à grande efficacité fongicide dans le contrôle de différentes maladies.

Notre portefeuille comprend égalementSeyland, un nématicide biologique à effet biostimulant qui protège le système racinaire contre l’attaque des nématodes, et Kynetic4, un biostimulant d’origine végétale, conçu pour optimiser les 4 points clés du processus de floraison: développement des fleurs, pollinisation, fertilisation et nouaison.

Regardez aussi

La Morocco Berry Conference 2021 a été un succès mondial

La Morocco Berry Conference 2021 a connu un grand succès

La Morocco Berry Conference 2021 a été un succès mondial, avec plus de 550 participants. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *