AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Les exportations marocaines de légumes de serre ralentissent
Poivrons le Maroc devient 6ème exportateur mondial
Poivrons - photo illustration : DR

Les exportations marocaines de légumes de serre ralentissent

Le Maroc, acteur majeur sur la scène mondiale des exportations de légumes de serre, fait face à un recul du fait du changement climatique et des événements météorologiques. Le Royaume, dont les exportations avaient connu une croissance rapide au cours des dernières années, subit maintenant une forte baisse des exportations de tomates, tandis que les exportations de concombres stagnent. Les exportations de poivron doux, réussissent à tirer leur épingle du jeu.

Entre juillet et novembre 2023, le Maroc a exporté 48 mille tonnes de poivron doux, enregistrant une augmentation notable de 9% par rapport à la même période de la saison précédente. En revanche, les exportations de tomates ont plongé de près de 20%, atteignant seulement 206 mille tonnes, tandis que les expéditions de concombres demeurent stables à 6,7 mille tonnes.

Le Maroc toujours leader des exportations de fruits et légumes vers l’UE, connait des débuts de campagne d’exportation 2023/24 qui ne sont guère prometteurs pour les exportateurs marocains, malgré leurs performances impressionnantes dans le passé. La période entre 2017 et 2022 avait vu les exportations de concombres tripler, propulsant le Maroc au rang de troisième exportateur mondial de tomates en 2022, dépassant des concurrents tels que l’Iran et l’Espagne.

Cependant, les exportateurs marocains font face à un défi de taille pour maintenir ces taux de croissance, principalement en raison des perturbations croissantes causées par le changement climatique. L’industrie des serres, génératrice de centaines de millions de dollars chaque année, est de plus en plus vulnérable aux sécheresses persistantes, aux pénuries d’eau, aux ouragans, et à d’autres catastrophes naturelles. En 2022, les exportations de tomates ont contribué à hauteur de 266 millions de dollars aux revenus du Maroc, tandis que les poivrons et concombres ont ajouté 30 millions de dollars supplémentaires.

Lire aussi : Analyse : L’heure du pistachier au Maroc ?

Il est crucial de souligner que les principaux clients des produits de serre marocains sont les pays de l’Union européenne, qui ont représenté environ 70% des exportations totales de tomates, de poivrons et de concombres entre juillet et novembre 2023. Le Royaume-Uni et les pays d’Afrique subsaharienne suivent en tant que deuxième et troisième marchés les plus importants, avec une part de 16,5% et 12% respectivement.

Face à ces défis climatiques, les exportateurs marocains devront probablement ajuster leurs stratégies pour faire face à un environnement commercial de plus en plus imprévisible. Le secteur des légumes de serre, autrefois florissant, est désormais confronté à une période d’incertitude, nécessitant une adaptation rapide pour préserver la position du Maroc sur la scène mondiale des exportations agricoles.

Source : East-Fruit
Partager

Regardez aussi

Pommes de terre

Le Maroc ouvre son marché à l’importation de pommes de terre égyptiennes

Le ministre égyptien de l’Agriculture et de la Réhabilitation des Terres, Elsayed Al-Qasir, a annoncé …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *