AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Agrumes : baisse de la récolte mondiale pour la saison 2022/2023
L'agriculture marocaine - Ph :DR
L'agriculture marocaine - Ph :DR

Agrumes : baisse de la récolte mondiale pour la saison 2022/2023

D’après un rapport récent du Département de l’agriculture des États-Unis (USDA), il est prévu que la production mondiale de tous les types d’agrumes connaisse une baisse au cours de la saison 2022/2023. Cette diminution est attribuée à divers facteurs négatifs tels que des conditions météorologiques défavorables et l’augmentation des coûts des intrants agricoles.

Le rapport de l’USDA prévoit une diminution de la production de mandarines pour la saison 2022/2023, avec une baisse de 1,2 million de tonnes et s’établissant à 36,6 millions de tonnes. Cette baisse est principalement attribuée aux mauvaises conditions météorologiques en Chine, au Maroc et en Turquie. En effet, la baisse de la production aura un impact négatif sur la consommation et les exportations, ces dernières devraient chuter de près de 50 % au Maroc toujours selon le rapport de l’USDA. Au niveau du Royaume, la production de mandarines devrait diminuer de 34 %, passant à 900 000 tonnes en raison de facteurs tels que le stress thermique, la rareté de l’eau et l’augmentation des coûts des intrants. En conséquence, la consommation et les exportations devraient également diminuer. Les principaux marchés d’exportation resteront l’Union européenne, la Russie et les États-Unis.

D’un autre côté, la production d’oranges pour la saison 2022/23 sera inférieure de 5 %, atteignant 47,5 millions de tonnes. Bien que la récolte soit plus importante en Égypte, cette augmentation ne compensera que partiellement la baisse de la production dans l’Union européenne et aux États-Unis. Au Maroc, la production d’oranges devrait reculer à 400 000 tonnes au lieu de 750 000 tonnes, en raison de la diminution des rendements et de la superficie récoltée, causée par des conditions météorologiques défavorables pendant la saison de croissance et des pénuries d’eau. De plus, la consommation et les exportations devraient diminuer de plus d’un tiers en raison de la diminution de l’offre. L’Union européenne devrait rester le principal marché d’exportation.

Pour la même période, le monde prévoit une baisse de 7 % de la production de citrons, qui devrait atteindre 9,3 millions de tonnes. Cette baisse est attribuée aux conditions météorologiques défavorables et à la hausse des coûts d’intrants, qui ont entraîné une baisse de la production en Argentine, au Mexique et en Turquie. Cette diminution de l’offre réduira la consommation mondiale, les exportations et les fruits destinés à la transformation.

Partager

Regardez aussi

M. Sadiki ministre agriculture 2022

Sadiki mène plusieurs entretiens autour de la coopération agricole en Afrique

La coopération dans le domaine agricole au centre d’entretiens entre M. Sadiki et plusieurs de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *