Accueil / Technique / Cahier Technique / La culture de la pastèque marocaine
Les-pastèques-marocaines-gagnent-du-terrain-en-Italie

La culture de la pastèque marocaine

La pastèque: LE fruit de l’été qui pèse lourd.

La pastèque est une plante potagère herbacée annuelle de la famille des Cucurbitacées, origaine d’Afrique tropicale. Comme son cousin le melon, elle forme une liane rampante portant de longues vrilles. Les grandes feuilles sont bleu-vert et très découpées. Sur le même pied, se trouvent les fleurs mâles et les fleurs femelles.

Les pastèques contiennent un niveau d’eau élevé (90%) et peu de fructose. Sa teneur en kilocalories est ainsi faible (37Kcal/100g). Par ailleurs, sa valeur nutritive est élevée. En effet, la pastèque est riche en Vitamines et en sels minéraux. Ce fruit peut être aussi utilisé à des fins médicinales (nettoyage des voies urinaires).

Au Maroc, la pastèque est cultivée dans les régions du Centre et du Sud du Maroc avec une concentration dans la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz (37%) et dans le Souss Massa (19%). La culture de la pastèque apprécie les températures élevées. Cependant, les rendements les plus élevés sont enregistrés dans la région de Gharb grâce à sa disponibilité en eau et à ses caractéristiques pédoclimatique favorables. Dans le Gharb, les rendements dépassent les 60 t/ha (moyenne nationale estimée à 40t/ha).

Le semis de la pastèque au Maroc: La plantation des semences, débute à partir de fin janvier-début février dans les zones à climat chaud du Maroc (Souss, Haouz, …), suivi par les autres régions et ce jusqu’au mois de mars. La culture de la pastèque est très exigente en chaleur en comparaison avec le melon et la courgette. Elle necessite aussi de l’humidité et de la lumière. 

La culture de la pastèque au Maroc: La pastèque se développe généralement le long des cours d’eau. La culture de la pastèque exige plus d’eau que le melon afin d’obtenir un bon rendement. Vous n’échapperez pas au binage ni au sarclage qui ont pour objectifs d’éliminer les mauvaises herbes. Les arrosages réguliers sont fortement recommandé. Autre point qui la différencie du melon: elle ne demande pas à être pincée.

La récolte de la pastèque au Maroc: La récolte démarre début juillet pour les plus chanceux, courant août pour les autres. Pour savoir quel est le bon moment, l’astuce consiste à lui taper dessus. Si elle « sonne creux », elle est prête à être croquée. Pour ceux qui n’ont pas l’oreille musicale, observez la vrille et la fausse feuille situées près de la pastèque: elles doivent être desséchées. Une fois cueillies, les pastèques se conservent dans un endroit sec.

Les parasites de la pastèque: Autre avantage de la pastèque sur le melon, cette dernière est peu sujette aux maladies et aux attaques de parasites.

Les variétés de pastèques: On distingue deux groupes de variétés de pastèque. Les variétés avec pépins qui est la plus connu et la plus disponible au Maroc (Sangria, Fiesta, Calsweet, Royal..) et le groupe des triploïde, sans pépins, moins présent au Maroc (Nova, Laurel, Fire Cracker..).

L’import et l’export de la pastèque marocaine: Les importations marocaines de pastèques sont très limitées et ne dépassent pas 160 tonnes annuellement. Elles se font en hors-saison de la production marocaine entre février et mars. Le Sénégal est le principal fournisseur de pastèques au Maroc avec 75% du volume importé.

Le Maroc est particulièrement sur cinq marchés en Europe: la France, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l’Italie et l’Espagne.

Avec MAPM

Regardez aussi

INTERPERA: Le 10e congrès international de la poire

Marché mondial : la poire

Marché mondial : la poire La récolte des poires bat son plein dans l’hémisphère nord. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *