Accueil / Actualités / Actu Maroc / Développement agricole: Bilan sur les projets d’Al Hoceïma
image_not_found

Développement agricole: Bilan sur les projets d’Al Hoceïma

Bilan des projets pour le développement agricole d’Al Hoceima.

De nombreux projets agricoles ont été mis en place dans la région d’Al Hoceïma, notamment dans le cadre du programme « Al Hoceïma, ville phare de la Méditerranée ». Coup d’œil sur ces projets et leur état d’avancement.

Près de 270 millions de dirhams seront mobilisés pour les projets agricoles du programme « Al Hoceïma, ville phare de la Méditerranée ». Entre plantation, irrigation et valorisation, l’agriculture de la province va jouir de nombreux projets bénéfiques.

L’arboriculture

Dans le cadre du Pilier II du Plan Maroc Vert, la plantation de 8 700 ha d’arbres fruitiers a été organisée pour un budget total de 126,68 MDh. Les aménagements, qui ont débuté en 2016, bénéficieront à 8 400 agriculteurs répartis sur 26 communes. Le projet prévoit la plantation de 3 700 ha d’amandiers, 2 230 ha de cactus, 2 000 ha de figuiers, 500 ha d’oliviers et 270 ha de noyers.

« La superficie ciblée durant 2016 et 2017 est de 5 894 ha dont 2 170 ha plantés et 3 724 ha en cours de plantation. Le montant total engagé durant la même période est de 82,01 MDh », indique Moulay Abdelaziz El Omari, directeur provincial de l’agriculture à Al Hoceïma.

Filière laitière

Un budget de 28,2 MDh sera consacré à l’exécution d’un projet pour le développement de la filière laitière. Ce dernier a été établi en partenariat avec l’Union des Coopératives Agricoles d’Ajdir (UCCA), de la Commune Urbaine d’Imozouren et de la Fédération Nationale des Éleveurs Producteurs Laitiers (Feneprol).

Le projet consiste à améliorer la productivité des vaches laitières de 3 000 à 4 000 L de lait/an par le biais d’une meilleure gestion du cheptel. La collecte de lait, son traitement et sa commercialisation seront également réformés, notamment grâce à la construction d’une unité de production de lait à Imzouren. Toutes ces actions auront abouti avant la fin de l’année pour assurer l’approvisionnement local et répondre aux normes sanitaires.

Irrigation et valorisation

« Ces projets d’irrigation et de valorisation viennent conforter les efforts consentis en matière de plantation et de désenclavement », assure M. El Omari. Dans le cadre de ce projet, 10 000 ha d’arbres fruitiers seront plantés pour soutenir l’agriculture solidaire.

Les terres agricoles bénéficieront d’aménagement en petite et moyenne hydraulique, en l’occurrence, d’un réseau de seguia d’une longueur  de 102,6 km. Initié en 2015, le projet devrait aboutir d’ici 2019 grâce à une enveloppe de 47 MDh.

La région accueillera 5 nouvelles unités afin de valoriser sa production agricole. Deux seront dédiées à la transformation de cactus, deux autres au concassage d’amande et la dernière à la trituration des olives. Les travaux commenceront dès 2018.

 « Ces projets touchent l’aval productif et l’amont commercial et de transformation dans une approche intégrée », conclut M. El Omari.

La province d’Al Hoceïma se base essentiellement sur l’arboriculture, la céréaliculture et l’élevage. La Direction Provinciale de l’Agriculture (DPA) recense 31 064 agriculteurs et une superficie de 173 400 ha de Surface Agricole Utile (SAU). Seulement 11% de cette superficie est irriguée. LaVieEco  nous rappelle la prédominance de la micro-propriété : 92% des exploitants possèdent moins de 5 ha.

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *