Accueil / Actualités / Actu Maroc / Ressources hydriques nationales: La norme ISO 14046
image_not_found

Ressources hydriques nationales: La norme ISO 14046

Empreinte eau: La norme ISO 14046 joue un rôle majeur dans la préservation des ressources hydriques nationales.

La norme de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) numéro 14046 joue un rôle majeur dans la préservation des ressources nationales en eau, ont affirmé, mardi à Casablanca, les participants à un séminaire organisé par l’Institut Marocain de Normalisation (IMANOR) en collaboration avec l’Organisation internationale de normalisation.

Lors de cette rencontre, qui a réuni une pléiade d’experts nationaux et internationaux autour du thème « Empreinte eau, un outil d’évaluation et de contribution au développement durable », les participants ont souligné que la norme ISO 14046, qui s’inscrit dans le cadre des efforts visant à protéger l’environnement et dans les objectifs fixés lors de la COP22, constitue un outil pratique pour limiter la dégradation des ressources hydriques.

D’après les participants, cette norme, qui préconise les principes et lignes directrices permettant d’évaluer l’impact des activités industrielles sur l’eau, offre une méthodologie précise afin de permettre aux différents organismes de déterminer la consommation optimale en ressources hydriques et l’empreinte eau générée par leur activité tout au long du processus de la production.

Intervenant à cette occasion, Abderrahim Taibi, directeur général de l’Institut marocain de normalisation, a indiqué que la norme ISO 14046 constitue outil efficace pour limiter la dégradation des ressources hydriques, expliquant que grâce à cette norme, « l’entreprise sera capable d’adopter une organisation visant à réduire et à rationaliser la consommation en eau, ainsi que de mettre en place des mesures permettant de continuer sa production et son activité sans toutefois porter atteinte à l’environnement et aux nappes phréatiques ».

L’objectif de cette rencontre, a-t-il poursuivi, est de permettre aux entreprises marocaines d’acquérir les outils et démarches nécessaires pour pouvoir intégrer la composante eau dans leur système de management en vue de rationaliser l’utilisation de l’eau durant le processus de production et de maitriser l’impact des activités de production sur la ressource eau.

Ce séminaire national s’assigne également pour objectif de sensibiliser les opérateurs concernés sur l’importance de la préservation des ressources en eau et de mettre à leur disposition des outils pratiques basés sur les normes internationales relatives au développement durable, particulièrement la norme ISO 14046, a jouté M. Taibi.

De son côté, Anne-Marie Boulay, chercheuse postdoctorale et gestionnaire de projet au Polytechnique de Montréal, a réaffirmé l’avis de M. Taibi en expliquant que la norme ISO 14046 pose les principes et les paramètres de calcul de l’empreinte hydrique.

Rappelant que la ressource eau est devenue de plus en plus un enjeu à l’échelle internationale, notamment en raison des problèmes de disponibilité en termes de quantité et de qualité d’eau, Mme. Boulay a fait valoir qu’en instaurant la transparence sur les conséquences de l’utilisation d’eau, la norme ISO 14046 permet aux entreprises et aux institutions de calculer de manière identique leur consommation d’eau, et d’en déduire les mesures à prendre pour rendre l’utilisation d’eau plus efficiente.

Et d’ajouter que la norme ISO 14046 comprend les meilleurs processus et pratiques de l’industrie à même de contribuer à mieux cerner les impacts environnementaux relatifs à l’eau, les évaluer et identifier les possibilités de les réduire.

Au programme de cette rencontre, figurent des ateliers d’échanges entre les participants, ainsi que des témoignages d’entreprises nationales ayant une expérience en matière de préservation des ressources en eau.

Ce séminaire sera suivi d’une formation de 2 jours organisée par l’IMANOR au profit des entreprises marocaines directement concernées par ces questions afin de leur permettre de mieux assimiler les exigences de la norme en question et d’acquérir les techniques nécessaires pour la mise en place d’une démarche de management environnemental intégrant l’empreinte eau.

Animé par des spécialistes, ce séminaire s’inscrit dans le cadre du projet régional Mena Star, qui vise à renforcer l’infrastructure institutionnelle de normalisation et de réglementation pour soutenir les entreprises et l’industrie dans la région MENA et à promouvoir les normes relatives au développement durable.

Regardez aussi

Le Maroc augmente ses importations de lait en provenance UE

Le Maroc augmente ses importations de lait en provenance de l’UE

Le Maroc augmente ses achats de lait en provenance de l’UE de 46 pour cent. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *