Accueil / Actualités / Actu internationales / Les exportations de tomates turques vers la Russie vont-elles exploser ?
Les exportations de tomates du Maroc vers la Russie sont-elles menacées
Le Maroc est le troisième fournisseur de tomates de la Russie.

Les exportations de tomates turques vers la Russie vont-elles exploser ?

La Russie se préparerait à supprimer le quota à l’importation des tomates turques.

Le ministère russe de l’Agriculture examinera la question de la modification du contingent pour les importations de tomates en provenance de Turquie après sa sélection, ce qui si la décision est prise, inquiète les exportateurs de tomates concurrents de la Turquie, qui disposerait d’un boulevard commercial…

Selon East-Fruit, le ministère du Développement économique avait demandé à l’agro-agence d’envisager l’annulation des quotas en tenant compte de l’équilibre du marché, ainsi que d’évaluer les conséquences possibles de cette mesure pour les producteurs russes.

Quand on sait que la Russie fait partie des plus grands consommateurs de tomate et qu’elle constitue un marché de taille pour les tomates turques, l’inquiétude est légitime pour les autres pays qui exportent de la tomate vers la Russie, dont le Maroc …

Lire aussi : Le Maroc augmente fortement ses exportations de tomates vers la Russie

Pour l’association russe des fruits et légumes, l’ouverture complète des frontières russes aux tomates turques affectera la production, et en particulier la nouvelle campagne. De plus, selon l’Association, les produits agricoles turcs font souvent l’objet d’alerte pour excès de pesticides. De même, toujours selon la même source, la Turquie est une zone favorable au développement du virus des tomates brunes (ToBRFV). «La situation demeure déjà compliquée. Une pression excessive des produits turcs sur notre marché mettra l’industrie en danger de stagnation », ajoute cette dernière, faisant, ainsi allusion à la crise de nouveau coronavirus (Covid-19)

Pour rappel, à partir de novembre 2017, la Russie a progressivement augmenté le quota d’importation de tomates turques de 50.000 tonnes à 200.000 tonnes. Pour les tomates de serres, la Turquie a exporté vers la Fédération 2.000 tonnes en 2017 et 94.000 tonnes en 2019, ce qui fait d’elle, le deuxième fournisseur en termes d’importations vers la Russie après l’Azerbaïdjan.

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *