Accueil / Actualités / Actu internationales / Le transfert des travailleurs agricoles marocains en Italie se poursuit
Le transfert des travailleurs agricoles marocains en Italie se poursuit
Le transfert des travailleurs agricoles marocains en Italie se poursuit

Le transfert des travailleurs agricoles marocains en Italie se poursuit

De nouveaux travailleurs agricoles rejoindront les côtes italiennes depuis Tanger.

La fermeture des frontières à cause du coronavirus (Covid-19) a entrainé un manque de main d’œuvre dans pratiquement tous les pays européens notamment en Italie. Ainsi, un «couloir vert» a permis le transfert de plusieurs travailleurs agricoles marocains et l’opération devrait se renouveler le 16 Juin 2020 par bateau. Les réservations des ouvriers pour ce voyage spécial devront se faire sur le site de GNV.

De nouveaux travailleurs agricoles rejoindront les côtes italiennes depuis Tanger, à la demande d’associations professionnelles du secteur, qui attendaient ces travailleurs pour la saison de récolte en cours, nous apprend Yabiladi. L’opération entre Tanger et Gênes répondra à une requête formulée par sept entreprises agricoles italiennes, dans les provinces de Vicence, Mantoue, Salerne, Pérouse et Campobasso.

Lire aussi : L’Espagne redirige 10% des saisonnières marocaines vers la récolte des myrtilles

Pour rappel, le mois dernier, une quarantaine d’entrepreneurs au sein de la Confagricoltura L’Aquila ont pris en charge les frais de voyage, en deux temps, de 248 ouvriers agricoles marocains depuis Casablanca. En contrat saisonnier, ces derniers n’ont pas pu rejoindre l’Italie à temps, à cause de la suspension des voyages. L’organisation professionnelle a alors expliqué que nombre de ces contractuels avait une expérience de travail dans les champs italiens de 15 à 30 ans, faisant d’eux une main-d’œuvre expérimentée nécessaire au bon déroulement des récoltes.

Dans le cadre de ce «couloir vert» entre les deux pays, deux autres avions ont atterri, mercredi, en provenance du Royaume. «Au total, quatre vols ont été effectués et nous avons pu ramener un ensemble de 496 travailleurs, dont 474 demandés par 75 entreprises de Fucino», indique Stefano Fabrizi, directreur de la Confagricoltura L’Aquila.

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *