Accueil / Actualités / Actu internationales / Poulet : Le Brésil mise sur le marché halal pour sauver ses exportations
Poulet : Le Brésil mise sur le halal et les pays arabes pour sauver ses exportations
Poulet : Le Brésil mise sur le halal et les pays arabes pour sauver ses exportations

Poulet : Le Brésil mise sur le marché halal pour sauver ses exportations

Les importateurs arabes ont commencé à accepter davantage d’achats de poulet brésilien.

Le volume des exportations de poulet brésilien a baissé en avril, a annoncé lundi le groupe de viande ABPA, mais la demande en provenance de Chine et des principaux marchés du Moyen-Orient suggère que les perspectives restent bonnes.

Le mois dernier, le Brésil a exporté 343.300 tonnes de poulet, en baisse de 4,7%. Entre janvier et avril, le pays a exporté 1,36 million de tonnes de poulet, en hausse de 5,1% en volume, selon les chiffres de l’ABPA. «Outre l’augmentation prévue des ventes en Chine, il y a eu une augmentation considérable des exportations vers des destinations en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient», a déclaré le président de l’ABPA, Francisco Turra. Ce dernier a expliqué qu’une baisse des ventes en avril était un problème ponctuel dû au nombre de jours fériés du mois qui avait réduit les jours ouvrables pour l’embarquement.

Lire aussi : Covid-19: Baisse inédite des prix de la viande rouge et du poulet

Les pays arabes, qui importent des produits halal fabriqués selon les normes alimentaires musulmanes, ont également tenté de stimuler la production nationale pour pouvoir importer moins. Les données de l’ABPA montrent qu’en avril, l’Arabie saoudite a acheté 34.600 tonnes de poulet au Brésil, en baisse de 11%. Le pays est le troisième acheteur de protéines brésiliennes.

Cependant, la demande de l’Arabie saoudite aura tendance à rester forte, car la décision du pays de remplacer les importations par de la viande produite localement aura probablement un retard dû à la pandémie du coronavirus (Covid-19), a déclaré Tamer Mansour, secrétaire général de la Chambre arabo-brésilienne. Selon Mansour, au cours des deux dernières semaines, les importateurs arabes ont commencé à accepter davantage d’achats de poulet brésilien afin de garantir la sécurité alimentaire de la population.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *