Accueil / Actualités / Actu internationales / L’ONU crie au scandale sur les conditions des saisonnières marocaines en Espagne
L-ONU-crie-au-scandale-sur-les-conditions-des-saisonnières-marocaines-en-Espagne
L'ONU crie au scandale sur les conditions des saisonnières marocaines en Espagne.

L’ONU crie au scandale sur les conditions des saisonnières marocaines en Espagne

L’ONU crie au scandale sur les conditions des saisonnières marocaines pour la cueillette des fraises en Espagne.

L’Espagne doit protéger d’urgence des milliers de femmes ramenées du Maroc en tant que travailleuses essentielles pour cueillir des fraises pendant la nouvelle pandémie de coronavirus (Covid-19) dans des conditions épouvantables et sans hygiène de base, a déclaré mercredi un rapporteur des Nations Unies à Reuteurs.

Plusieurs milliers de femmes marocaines se rendent en Espagne, qui fournit plus de la moitié des fruits et légumes en Europe, pour récolter des fraises chaque année dans le sud de la province de Huelva, malgré des décennies de plaintes d’exploitation, de salaires impayés et d’abus, indique ce dernier. «Ces travailleuses agricoles ont été délibérément menacées pendant la pandémie», a déclaré Olivier De Schutter, qui est devenu le rapporteur spécial des Nations unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme en mars.

“Mauvaises conditions de logement, habitations surpeuplées, mauvais accès à l’eau et à l’assainissement … pas de ventilation des espaces de travail … absence de nettoyage des surfaces ou des objets – c’est le plus choquant”, déclare celui-ci à la Fondation Thomson Reuters.

De Schutter a indiqué que la situation équivalait à du travail forcé, les femmes migrantes étant contraintes de travailler dans des conditions dangereuses qui violaient les normes internationales relatives aux droits humains et les lois nationales.

Par ailleurs, une porte-parole du ministère du Travail et de l’Économie sociale a indiqué que celui-ci inspectait les conditions de travail des travailleurs agricoles migrants à travers l’Espagne, quel que soit leur pays d’origine. Et qu’à l’instar des autres années, “l’Inspection du travail et de la sécurité sociale a programmé une campagne spécifique pour cette année, comme les années précédentes, pour vérifier les conditions de travail”

 

Regardez aussi

Rabat : La production d'agrumes augmentera à plus de 600000 tonnes

Rabat : La production d’agrumes augmentera à plus de 600.000 tonnes

La campagne des agrumes à Rabat-Salé-Kénitra s’annonce florissante. La production prévisionnelle des agrumes, au titre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *