Accueil / Actualités / Actu internationales / Olives : Des opportunités pour le Maroc sur le marché américain
Olives : Des opportunités pour le Maroc sur le marché américain
Olives : Des opportunités pour le Maroc sur le marché américain.

Olives : Des opportunités pour le Maroc sur le marché américain

Le Maroc devrait augmenter ses exportations d’olives de table sur le marché américain.

Les exportations d’olives de table marocaines au niveau du marché états-unien pourraient prendre un nouvel élan. En effet, l’administration de Trump vient de maintenir les tarifs sur les olives de table et l’huile d’olive espagnoles, ce qui constitue une aubaine pour les pays comme le Maroc, la Tunisie et le Portugal entre autres.

Le volume des exportations d’olives de table du Maroc vers les États-Unis est passé de 11.786 tonnes en 2017 à 22.526 tonnes en 2019, soit une augmentation de 91%. Celui des exportations d’olives noires est passé de 3.116 tonnes en 2017 à 11.000 tonnes en 2019. Plus précisément, la part de marché de ces dernières est de 15,9%. Et ces chiffres pourraient changer prochainement.

Lire aussi : Le Maroc mise sur le digital pour promouvoir son huile d’olive en Amérique

En effet, malgré une baisse de la production d’olive au Maroc, les perspectives à l’export de ce produit agricole sur le pays de l’Oncle Sam sont bonnes. Selon l’association agricole Asaja-Sevilla,«les producteurs espagnols d’huile d’olive et d’olives vertes continueront à supporter un tarif de 25%, tandis que ceux des olives noires, qui l’étaient déjà soumis à un tarif «antidumping» préalable depuis juin 2018, auquel le dérivé de l’affaire Airbus a été ajouté ultérieurement, ils maintiendront 34,75%. D’autres produits agroalimentaires tels que le vin, le fromage, les agrumes ou les produits carnés issus de porcs continueront également d’être taxés », rapporte Agrodiariohuelva.

Ainsi, cette décision devrait permettre au Maroc de plus supplanter ses olives réputées pour leur qualité sur le marché américain. De même, une nouvelle étude vient d’établir que la consommation de ce fruit devrait augmenter en raison de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). En effet, le changement alimentaire occasionné par la crise devrait stimuler les ventes d’olive de table. Tout ceci serait en faveur d’une croissance des exportations.

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *