Accueil / Actualités / Actu internationales / Mauvaise campagne agricole à cause de la sécheresse au Maroc ?
Mauvaise campagne agricole à cause de la sécheresse au Maroc ?

Mauvaise campagne agricole à cause de la sécheresse au Maroc ?

Mauvaise campagne agricole à cause de la sécheresse au Maroc ?

C’est du déjà vu pour les céréaliculteurs du Maroc, qui se préparent encore à une mauvaise récolte, tout comme l’une des pires sécheresses de ces dernières décennies.

“Le Maroc a soif”, avait déclaré L’Economiste, après plusieurs mois de sécheresse et de chaleur qui ont nui aux plants de blé et d’orge. Cette situation tout à fait désastreuse sévit également dans les pays voisins tels que l’Algérie et la Tunisie. En effet, ceux-ci manquent également de temps pour que les conditions s’améliorent avant le début de la récolte dans les prochains mois.

Bien qu’il soit trop tôt pour prédire à quel point les récoltes seront affectées, la production baissera probablement par rapport à l’année précédente si les pluies ne tombent pas; ce qui pourrait rendre l’Afrique du Nord, plus dépendante des importations de céréales européennes qu’elle ne l’est déjà.

«Le problème de la pénurie d’eau est important», a déclaré Youssef Alaoui, secrétaire général de la Comader. “Il ne fait aucun doute que la récolte de blé cette année sera inférieure, avec un gros point d’interrogation sur sa qualité par rapport à l’année dernière.”

Une qualité des cultures moindre

La qualité des cultures s’est tellement détériorée que certains agriculteurs marocains ont cédé à laisser le bétail paître sur les plants de blé et d’orge après le séchage des pâturages.

La plupart des champs de blé n’ont enregistré que 25% de pluies normales ou moins au cours des trois derniers mois qui sont l’une des périodes les plus sèches depuis au moins 1980, a déclaré Commodity Weather Group. C’est aussi le plus chaud de tous les temps pour la période de l’année. Et le pire, la sécheresse devrait durer jusqu’à la mi-mars dans la région.

Par conséquent, les cultures se développent trop rapidement, ce qui réduit les rendements. Il y a encore quelques semaines pour que les pluies améliorent les récoltes en Algérie et en Tunisie, mais il y a une fenêtre plus petite pour le Maroc, où les conditions sont pires, a déclaré Monika Tothova, économiste à la FAO.

“Sauf miracle dans les prochaines semaines, la sécheresse devrait compromettre les récoltes cette année”, a déclaré Abdelouahed El Jai, économiste au groupe de réflexion Cerab basé à Rabat.

Regardez aussi

Fraises-L-irradiation-ultraviolette-pourrait-tuer-les-moisissures

Fraises: L’irradiation ultraviolette pourrait tuer les moisissures

L’irradiation ultraviolette pourrait tuer les moisissures sur les fraises, réduire l’utilisation de fongicides et les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *