Accueil / Actualités / Actu internationales / Maroc : la filière oléicole devrait se montrer plus compétitive
Maroc : la filière oléicole devrait se montrer plus compétitive
Maroc : la filière oléicole devrait se montrer plus compétitive.

Maroc : la filière oléicole devrait se montrer plus compétitive

La filière oléicole du Maroc devrait faire preuve de plus de compétitivité.

L’Institut agronomique et vétérinaire (IAV) Hassan II et l’ambassade d’Espagne ont organisé un webinaire autour de la culture de l’olivier. Avec comme thème «Culture de l’olivier : Valorisation, promotion et développement au Maroc et en Méditerranée», celui-ci avait pour but de débattre des défis de la filière oléicole, ainsi que des solutions pour permettre au Royaume de mieux se positionner en Méditerranée.

Dans le pourtour méditerranéen, l’Espagne est le premier producteur mondial d’olives avec plus de 1,23 million de tonnes en 2019-2020, suivie par l’Italie avec une production de 340.000 t, la Grèce et la Tunisie avec 300.000 t, la Turquie avec 225.000 t ; le Maroc occupe la 6e place avec 145.000 t.

Lire aussi : Le budget d’investissement du ministère de l’Agriculture s’élève à 14,8 MMDH

En effet, «la faiblesse de la productivité de ce secteur est le résultat de contraintes multiples liées à la sécheresse et aux maladies, ainsi qu’au mode d’exploitation qui est souvent de nature précaire, notamment dans les systèmes de culture extensive et de cueillette qui représentent 90% du patrimoine national», rapporte LesEcos, citant les participants du webinaire sur la filière oléicole.

En matière d’exportation, l’Espagne occupe toujours la 1re place avec 290.000 t, suivie par l’Italie 209.000 t, la Tunisie 200.000 t, alors que la part du Maroc reste faible avec seulement 20.000 t pour l’année 2019-2020.

Cette baisse des exportations s’explique par le manque de compétitivité des produits marocains face à une offre excédentaire et une stagnation de la demande mondiale. En effet, le prix de l’huile d’olive sur le marché international reste bas, ne dépassant pas 2,5 euros le litre, alors qu’elle est de plus de 4 euros au Maroc.

 

Regardez aussi

Pastèques-Le-Maroc-et-le-Sénégal-demeurent-les-principaux-fournisseurs-d-Espagne

Officiel : La pastèque marocaine est conforme aux normes de sécurité sanitaire des aliments

La pastèque marocaine est conforme aux normes de sécurité sanitaire des aliments : Absence de  contaminants …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *