Forum Commentaires: اناعبدواعوني'من'الراشدية'مكاين.لااعانة'لاوالوا'عندي'الارض'درت'البيرولاغراس..صاوبت.الملفات.باكمالها.والرخص.منذ12السنة..سير..اجي..من.ارفود..الى.الراشدية..ولاحيات.لمن.تنادي..بجهتناوالله'الرحيم.. -- Bonjour, Nous sommes un média en français et en arabe. Vous trouverez le même contenu en langue française ici :… -- En français ce serait mieux #!! -- الله ارحمو ويغفر ليه ولوالدينا ولنا ولجميع المسلمين انا لله وانا اليه راجعون الله يرزقكم الصبر -- Je recherche à Montréal, Québec, les huiles d'Olives du Maroc, extra vierge, certifiée, avec identification du producteurs et preuve du… -- - Forum: -- Bonjour Aimerais bien me renseigner sur le courage des puits J’ai un terrain de trois hectare… -- Bonjour, Merci et bravo pour le concepteur de ce site. J’envisage de planter 22 hectares d… -- Salam à tous : Nous sommes une société d’édition et d’intégration de logiciel de gestion d… -- Salam, Je suis un MRE qui veut s’installer au Maroc prochainement. Après le Corona j’e… -- Cher Messieurs, Je m’appelle Miriam et je travaille dans le département commercial de la sociét… -- Bonjour, Nous préparons pour bientôt notre retour au Maroc. Quelle est la fourchette habituelle p… -- Si vous etes interessés par l’export, nous vous proposons de nous rejoindre: plus de 200 com…
Accueil / Actualités / Actu internationales / Maroc : la filière oléicole devrait se montrer plus compétitive
Maroc : la filière oléicole devrait se montrer plus compétitive
Maroc : la filière oléicole devrait se montrer plus compétitive.

Maroc : la filière oléicole devrait se montrer plus compétitive

La filière oléicole du Maroc devrait faire preuve de plus de compétitivité.

L’Institut agronomique et vétérinaire (IAV) Hassan II et l’ambassade d’Espagne ont organisé un webinaire autour de la culture de l’olivier. Avec comme thème «Culture de l’olivier : Valorisation, promotion et développement au Maroc et en Méditerranée», celui-ci avait pour but de débattre des défis de la filière oléicole, ainsi que des solutions pour permettre au Royaume de mieux se positionner en Méditerranée.

Dans le pourtour méditerranéen, l’Espagne est le premier producteur mondial d’olives avec plus de 1,23 million de tonnes en 2019-2020, suivie par l’Italie avec une production de 340.000 t, la Grèce et la Tunisie avec 300.000 t, la Turquie avec 225.000 t ; le Maroc occupe la 6e place avec 145.000 t.

Lire aussi : Le budget d’investissement du ministère de l’Agriculture s’élève à 14,8 MMDH

En effet, «la faiblesse de la productivité de ce secteur est le résultat de contraintes multiples liées à la sécheresse et aux maladies, ainsi qu’au mode d’exploitation qui est souvent de nature précaire, notamment dans les systèmes de culture extensive et de cueillette qui représentent 90% du patrimoine national», rapporte LesEcos, citant les participants du webinaire sur la filière oléicole.

En matière d’exportation, l’Espagne occupe toujours la 1re place avec 290.000 t, suivie par l’Italie 209.000 t, la Tunisie 200.000 t, alors que la part du Maroc reste faible avec seulement 20.000 t pour l’année 2019-2020.

Cette baisse des exportations s’explique par le manque de compétitivité des produits marocains face à une offre excédentaire et une stagnation de la demande mondiale. En effet, le prix de l’huile d’olive sur le marché international reste bas, ne dépassant pas 2,5 euros le litre, alors qu’elle est de plus de 4 euros au Maroc.

 

Regardez aussi

Investir en agriculture: appel d’offres en cours de l’ADA en 2021

Investir en agriculture: appel d’offres en cours de l’ADA en 2021. Si vous êtes un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *