Accueil / Actualités / Actu internationales / La France lance un cri de détresse face à son manque de saisonniers
La France lance un cri de détresse face à son manque de saisonniers
La France lance un cri de détresse face à son manque de saisonniers

La France lance un cri de détresse face à son manque de saisonniers

La France lance un cri de détresse face à son manque de saisonniers pour la récolte des fruits et légumes.

La France a lancé mardi un appel aux travailleurs licenciés par la crise du coronavirus pour aider les agriculteurs à cueillir des fruits et légumes. En effet, sans cet appui, les fruits et légumes pourriraient dans les champs en raison d’une pénurie de travailleurs saisonniers.

Les agriculteurs prévoient une pénurie à l’échelle nationale d’environ 200.000 ouvriers et saisonniers agricoles au cours de la période de récolte, car des restrictions strictes aux frontières imposées pour freiner la propagation du coronavirus rendent le recrutement beaucoup plus difficile à l’étranger.

Cela a soulevé la perspective de fraises, d’asperges et d’autres cultures pourrissant dans les champs.

Avec des réceptionnistes d’hôtel, des serveurs de restaurant, des coiffeurs et bien d’autres privés de travail par un blocage sans précédent, le ministre français de l’Agriculture Didier Guillaume a lancé un cri de ralliement à ce qu’il a appelé “l’armée fantôme” de la France.

“Je leur dis: rejoignez la grande armée de l’agriculture française. Rejoignez ceux qui nous permettront de manger de manière propre, saine et durable”, a-t-il déclaré à BFM TV.

Un besoin imminent de 80.000 travailleurs en Avril

Les deux tiers des travailleurs saisonniers en France sont étrangers, selon les syndicats agricoles. Ils viennent de pays d’Europe centrale et orientale ainsi que de Tunisie et du Maroc.

Christine Lambert, chef du plus grand syndicat agricole français, la FNSEA, a déclaré que le secteur agricole avait besoin de 45.000 ouvriers et saisonniers en mars et de 80.000 saisonniers en avril et en mai pour aider les agriculteurs, principalement pour la récolte des fruits et légumes.

“En raison de la fermeture des frontières de Schengen mais aussi des restrictions de mouvement en Europe, les Polonais et les Roumains qui venaient ne le feront plus”, a écrit Lambert sur Twitter.

“Si notre appel n’est pas entendu, la production restera dans les champs et l’ensemble du secteur des fruits et légumes sera endommagé”, a-t-elle ajouté.

 

Regardez aussi

Maroc raisons approvisionnement régulier produits agricoles

Maroc : les raisons de l’approvisionnement régulier en produits agricoles

Comment le Maroc a réussi un approvisionnement régulier et suffisant en produits agricoles ? Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *