Accueil / Actualités / Actu internationales / Les exportations des framboises marocaines s’annoncent corsées

Les exportations des framboises marocaines s’annoncent corsées

Les exportations des framboises marocaines vers l’UE s’annoncent corsées

Les exportations de framboises en provenance du Maroc continuent de faire jaser les agriculteurs espagnols mais pas que! En effet, Freshuelva demandera au ministre de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation, Luis Planas, d’exiger de la Commission européenne le renforcement des contrôles et inspections sur les baies du Maroc vers les marchés européens.

Le directeur de l’Association des producteurs et exportateurs de fraises de Huelva, Rafael Domínguez, se fera entendre lors de la prochaine réunion que le ministre Luis Planas prévoit de tenir avec les représentants de l’Association des producteurs et exportateurs de fruits, légumes, fleurs et plantes vivantes (FEPEX). «Nous parlerons de la concurrence, ni logique ni normale, que nous avons sur les marchés européens avec des framboises qui viennent du Maroc et qui provoquent une crise des prix dans la campagne actuelle».

Dominguez reconnaît qu’au moment de la signature de l’accord de collaboration entre l’UE et le Maroc, «le nombre d’hectares de fruits rouges dont disposait alors le pays alaouite ne peut être comparé à l’actuel». En effet, ce dernier dispose de 9.000 et la production prévue pour cette campagne est de 197.000 tonnes.

Lire aussi : Avec un taux de chômage de 21.8% en Andalousie, le recours de l’Espagne aux saisonniers marocains fait débat

Des exportations qui inquiètent…

Pour cette raison, ajoute le directeur de Freshuelva, «nous ne sommes pas seulement inquiets par le fait que le potentiel agricole du Maroc puisse nous affecter tout au long de cette campagne, mais aussi dans les prochaines, mais parce que l’évolution que l’agriculture marocaine connaît, en particulier dans la parcelle de baies en général, ne favorisera ni ne bénéficiera en aucun cas le développement de ces cultures dans la province de Huelva ».

À cet égard, Rafael Domínguez, a déclaré que «la première chose que nous allons demander au ministre, comme nous l’avons fait l’année dernière, est de transférer à la Commission européenne la nécessité de renforcer les mesures de contrôle des exportations en provenance de pays tiers à l’UE» Ainsi, il ne demande pas à l’UE de restreindre les exportations de framboises, car celle-ci ne peut pas le faire. Cependant, l’association exige que qu’il y ait un contrôle accrue, au niveau des inspections, de ces baies du Maroc en général qui atteignent les marchés européens.

 

Regardez aussi

Le Maroc parmi les pays qui conservent les graines en Norvège en cas de catastrophe

Le Maroc parmi les pays qui conservent leurs graines en Norvège en cas de catastrophe

La Réserve mondiale de semences du Svalbard en Norvège abrite plus d’un million de graines …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *