Accueil / Actualités / Export : les fruits et légumes qui connaissent une croissance fulgurante
Export : les fruits et légumes qui connaissent une croissance fulgurante
Export : les fruits et légumes qui connaissent une croissance fulgurante.

Export : les fruits et légumes qui connaissent une croissance fulgurante

Quels sont les fruits et légumes qui cartonnent à l’export au niveau mondial ?

Il est important pour un producteur de légumes, de fruits et de baies de savoir quels sont les fruits et légumes qui croissent le plus dans le monde, car c’est la demande pour ces produits qui ne cesse d’augmenter. 

Selon un économiste du Département des investissements de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Andriy Yarmak, l’avocat occupe la première position dans le classement des fruits et légumes qui connaissent la croissance la plus rapide au monde à l’export.

Lire aussi : Maroc : les exportations d’avocats devraient augmenter de 31%

Ceci a été annoncé en marge de la conférence nationale en ligne « Le secteur des fruits et légumes du Tadjikistan – les meilleures niches d’investissement », tenue le 16 mars. L’événement a eu lieu avec le soutien de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).

Comme le rapporte East-Fruit, les ventes d’avocats dans le monde augmentent en valeur chaque année de 780 millions de dollars. Outre ce produit agricole, les myrtilles enregistrent également une évolution impressionnante. En effet, le volume des exportations mondiales de myrtilles augmente chaque année de 14%, soit 500 millions de dollars en termes monétaires.

La banane, la cerise douce et la framboise figurent aussi dans le top 5 des fruits et légumes qui cartonnent à l’export.

Dans le même temps, par exemple, parmi les produits dans lesquels le commerce mondial diminue le plus rapidement, on note les amandes, les pommes, l’ail et même les abricots secs.

«Cependant, cela ne signifie pas du tout qu’il y a une diminution de la consommation de ces biens ou même une diminution de leurs ventes. La baisse du commerce mondial n’est qu’un indicateur de la probabilité d’une pression sur les prix dans ces segments », a expliqué un économiste de la FAO.

Regardez aussi

Maroc : les exportations de fruits rouges vers l'Espagne ont atteint 3,3 MMDH

Fruits rouges : marché mondial 2021

Fruits rouges : Marché mondial et tendances La popularité des framboises, des mûres et des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *