Accueil / Actualités / Actu internationales / Covid-19: Une fake news sur les bananes fait fureur sur la toile
Covid-19: Une fake news sur les bananes fait fureur la toile
Covid-19: Une fake news sur les bananes fait fureur sur la toile

Covid-19: Une fake news sur les bananes fait fureur sur la toile

Malgré les vertus insoupçonnées des bananes, celles-ci ne protègent en rien contre le Covid-19.

La pandémie liée au coronavirus s’est répandue dans le monde, entrainant avec elle, la propagation d’informations fausses et trompeuses. C’est ainsi qu’au Royaume-Uni, certains se sont aventurés à répandre que les bananes protégeraient contre le Covid-19; ce que dément les producteurs.

“Les bananes sont saines. Elles sont une bonne source de fibres, de potassium et d’amidon. Elles contiennent également des vitamines B. Affirmer que les bananes alimentaires protègent contre le Covid-19 est une affirmation audacieuse, qui n’a pas de fondement. Pourtant, certaines personnes l’ont ancré dans leur tête pour le proclamer jusqu’à envoyer une vidéo à ce sujet sur Internet.

Lire aussi: Ramadan 2020: L’approvisionnement en produits agricoles est plus que suffisant au Maroc

“Une petite recherche dans la littérature scientifique nous a appris, à notre grand étonnement, que certaines substances dans les bananes et d’autres plantes ont des propriétés antimicrobiennes. ” La lectine de banane est spécialement équipée pour se lier au mannose. Ce mannose se trouve sur les protubérances des coronavirus, c’est-à-dire les pointes avec lesquelles, ils pénètrent dans les cellules des voies respiratoires. La protéine des bananes, également appelée BanLec, peut se fixer à le mannose du virus et ainsi bloquer la pointe. ”

“Plusieurs chercheurs dans les universités du monde entier travaillent pour mieux comprendre les propriétés et les possibilités de la lectine de banane. Est-ce à dire que manger des bananes aide contre les maladies virales telles que Covid-19 ? Non, pour être active, la protéine doit obtenir dans le sang. Lorsqu’une banane est mangée, les protéines de l’estomac sont dégradées. ”

Freshplaza

 

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *