Accueil / Actualités / Actu internationales / La concurrence marocaine engendre la destruction de plusieurs tonnes de produits agricoles
La concurrence marocaine engendre la destruction de tonnes de produits agricoles
La concurrence marocaine engendre la destruction de plusieurs tonnes de produits agricoles

La concurrence marocaine engendre la destruction de plusieurs tonnes de produits agricoles

La concurrence marocaine et sud-africaine engendre la destruction de 50 millions de produits agricoles dans l’UE

Les produits agricoles marocains continuent à faire jaser les uns et les autres. En effet, face au gaspillage de l’Europe certaines voix se sont faites entendre quant à la provenance de ces produits qui conduisent à la destruction des récoltes des autochtones.

Selon une étude de l’Université d’Edimbourg, plus de 50.000.000 tonnes de produits frais sont jetés chaque année. Et pour cause, ils ne répondent pas aux besoins des supermarchés et des consommateurs, ce qui fait des mécontents. Selon eux, ce soit disant gaspillage trouve son origine au fait que la production en Afrique notamment au Maroc et en Afrique du Sud est moins chère et bon marché. Il n’y a pas de droits de douane et des contrôles stricts auxquels les agriculteurs européens doivent se conformer. Cette situation s’observe aussi bien pour les concombres, les tomates que pour les poivrons.

Par exemple, à La Cañada, Almería, les agriculteurs ont jeté les aubergines et les tomates parce que l’UE importe du Maroc car il est moins cher d’y produire. De même, alors que les agrumes espagnols pourrissait, plusieurs tonnes en provenance d’Afrique du Sud, remplissaient les marchés.

Egalement, l’Association des producteurs agricoles indépendants (UAI) a indiqué que c’est la même situation qui se produit en Allemagne. «Nous avons reçu un appel de l’Allemagne, après avoir analysé les tomates importées, ils sont arrivés à la conclusion qu’ils n’étaient pas d’origine espagnole. Les commerçants les achètent au Maroc puis les étiquettent. Ils souhaitent enquêter davantage sur la situation et prendre des mesures en cas de fraude. L’Union européenne ne peut pas permettre cela ».

Regardez aussi

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : sensibilisation des agriculteurs au Covid-19

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : sensibilisation des agriculteurs au Covid-19

Cette campagne de sensibilisation anti-Covid-19 a pour objectif de préserver la santé des travailleurs agricoles. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *