AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Avocats : Quelles sont les variétés les plus intéressantes pour l’agriculteur ?
Avocats marocains la Comader dément les accusations Espagne
Avocat Hass - ph : DR

Avocats : Quelles sont les variétés les plus intéressantes pour l’agriculteur ?

Le Maroc a terminé sa saison d’avocats avec une production totale de 40 000 tonnes, malgré une baisse de production en début de saison. Alors que la saison 2022/2023 n’a pas connu de changements notables au niveau de la production, elle a été marquée par des changements au niveau de la commercialisation.

Selon Zouhir Daissoria, expert en culture d’avocats et PDG de First Green Land, les variétés les plus utilisées au Maroc sont Hass, Fuerte, Zutano, Lamb Hass, Bacon et plus rarement Pinkerton. En termes de production nationale, la variété Hass est la plus produite avec 71,8% de la production, suivie de Fuerte avec 12,5%, Zutano avec 7%, Lamb Hass avec 5,5% et Bacon avec 3,2%. Cependant, il convient de noter que ces chiffres ne sont pas exacts à 100%, car ils reflètent la situation des exportateurs et non pas celle du marché intérieur. Les volumes exportés représentent 90% de la production nationale, précise Freshplaza.

La tendance chez la majorité des producteurs marocains est de planter jusqu’à 80-85% de leur superficie en Hass, et le reste en Fuerte et Zutano à des fins de greffage. Désormais, il y a une minorité de producteurs qui ont un choix basé sur l’observation et l’analyse en temps réel du marché, ce qui se traduit ensuite par des choix de production différents.

L’élément déterminant dans le choix des variétés reste simple : le prix, le Hass par exemple est de 7 à 12 MAD plus élevé que la variété suivante dans le classement, alors que le coût de production est le même, et que les opérations agricoles sont les mêmes, mais il s’agit aussi de savoir quelles variétés sont exportables vers l’Europe, puis le prix de vente. Inutile de préciser que marché guide la production.

La saison des avocats au Maroc a été marquée par une nouveauté commerciale importante : le prix du Lamb Hass a atteint un niveau record. Selon Daissoria, le Lamb Hass a été vendu à 33 MAD le kilo à la sortie de la ferme, tandis que le Fuerte est vendu à 26 MAD et le Hass à 35 MAD. Le Lamb Hass, qui a commencé à 11 MAD l’année dernière et à 25 MAD cette année, est en train de gagner en parts de production et pourrait dépasser le Zutano et le Fuerte l’année prochaine, toujours d’après Freshplaza.

Les producteurs cherchent également à allonger la saison des avocats en mettant en place une production tardive. Selon les représentants des producteurs, la clé de l’allongement de la saison pourrait être le Lamb Hass, qui s’adapte bien à son environnement et peut se conserver jusqu’en juin. Toutefois, les importateurs européens ont été réticents à acheter le Lamb Hass du Maroc, alors que les importateurs britanniques l’achetaient. Les humeurs commerciales peuvent changer rapidement, et le Lamb Hass pourrait gagner en popularité.

La résistance du Lamb Hass dans l’arbre et pendant le transport est un autre atout pour les producteurs, en plus du prix de vente. Selon Daissoria, la peau du Lamb Hass est plus épaisse que celle des autres variétés, ce qui protège mieux le fruit. Pour permettre un allongement de la saison, les producteurs peuvent également former les arbres en retardant la récolte chaque année un peu plus, afin que l’arbre soit préparé à une récolte tardive.

Cependant, le principal reproche fait à la filière avocat au Maroc est d’être hydrovore, alors que le pays connaît une sécheresse persistante. Le choix des variétés ne peut pas aller dans le sens d’une moindre consommation d’eau, selon Daissoria. Au contraire, quelle que soit la variété adoptée pour la production tardive, elle se traduira par une consommation d’eau plus élevée, ce qui implique que la Lamb Hass sera la championne de la consommation d’eau. Un arbre plein de fruits nécessite 45 minutes à 1 heure d’irrigation par jour, et une production tardive au Maroc coïncide avec la période estivale, ce qui nécessite plus d’irrigation, avec un système d’arrosage supplémentaire au-dessus de l’arbre.

Partager

Regardez aussi

Oriental: 400% d’avancement pour le Pilier II du Plan Maroc Vert

L’ORMVAM tient la 1ère session de son conseil d’administration en 2024

L’Office régional de mise en valeur agricole de la Moulouya (ORMVAO) a tenu, récemment à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *