Accueil / Actualités / Actu internationales / Agrumes : Un manque qui commence déjà à se faire sentir avec une hausse des prix de 30%
Agrumes : Un manque qui commence déjà à se faire sentir avec une hausse des prix de 30%
Agrumes : Un manque qui commence déjà à se faire sentir avec une hausse des prix de 30%

Agrumes : Un manque qui commence déjà à se faire sentir avec une hausse des prix de 30%

Agrumes : Un manque qui commence déjà à se faire sentir avec une hausse des prix de 30%

Le Maroc ainsi que beaucoup de pays feront face à une baisse de leur production d’agrumes et les prémices commencent à se faire sentir. En effet, en ce qui concerne la production des clémentines, le manque est corrélé à une hausse des prix sur le marché européen. En effet, la production s’est réduite de moitié, tandis que les prix se sont élevés de 30 à 40 %.

“L’année dernière la variété Berkane se vendait à 7 € par colis de 10 kilos. Cette année le prix s’est situé entre 8 et 10 €. La différence de prix est plus visible sur la variété Nour. L’année dernière le prix était entre 7 et 9 € par colis, tandis qu’actuellement les prix sont entre 10 et 12 €/colis.” Et la situation est telle qu’un bon nombre de producteurs du Maroc ont fermé les stations d’approvisionnement en raison d’un manque permanent de volume.

Lire aussi : Biotechnologie: Un plan d’innovation pour venir au secours des agriculteurs

Sur l’ensemble des variétés d’agrumes tardives, à l’inverse de celles de milieu de saison, les volumes vont être plus importants que l’année dernière. Pour ce qui est de la mandarine, la concurrence va être rude cette année. De plus, la saison de la Nadorcott marocaine vient de démarrer, mais déjà les prix ont fortement baissé ces derniers jours. En effet, “Les producteurs marocains ont beaucoup de Nadorcotts en gros calibre cette année. Ils ont commencé plut tôt que d’habitude et ont tout de suite envoyé de gros volumes.”

 

Regardez aussi

produits-frais-sécurité-alimentaire

La sécurité alimentaire mondiale en danger, l’Europe vacille

Covid-19: La sécurité alimentaire mondiale en danger, les produits frais en Europe devraient se raréfier. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *