Accueil / Actualités / Actu internationales / Huile d’olive: La Tunisie se lance à la conquête des marchés internationaux
Huile olive: La Tunisie cible le marché international pour un meilleur positionnement
La Tunisie cible le marché international pour un meilleur positionnement de l'huile d'olive

Huile d’olive: La Tunisie se lance à la conquête des marchés internationaux

La Tunisie cible le marché international pour un meilleur positionnement de l’huile d’olive

Le CEPEX a présenté son programme additionnel de promotion des exportations de l’huile d’olive. Ce programme cible plusieurs marchés à savoir: la Chine, le Japon, les USA, le Canada, Brésil, la Russie, Suède, Finlande et l’Arabie saoudite.

Ainsi, ce programme de promotion des exportations de l’huile d’olive prévoit la participation aux foires internationales et l’organisation de visites d’hommes d’affaires. A cela s’ajoutent des rencontres professionnelles de l’agriculture.

Par ailleurs, les sociétés de commerce international résidentes et non résidentes peuvent exporter l’huile d’olive tunisienne conditionnée notamment auprès d’exportateurs enregistrés. Et ceci se fera conformément au cahier des charges organisant le secteur d’exportation.

Lire aussi : Aziz Akhannouch oeuvre pour une coopération Maroc-Japon

De même, il prévoit la simplification des mesures d’exportation tout en déposant la déclaration douanière directement auprès de la direction des statistiques et d’informatique.

La saison 2019/2020 table sur une récolte record de 350.000 tonnes

Lors d’une conférence de presse tenue hier, le PDG du CEPEX, Youssef Neji, a affirmé: « Le secteur oléicole tunisien est très important au niveau de la redynamisation de l’économie nationale. Il représente une véritable source de revenus en devises étrangères pour la Tunisie. »

De ce fait, il a précisé: « Un plan d’action est mis en place pour renforcer la compétitivité des entreprises tunisiennes opérant dans le secteur oléicole et ce, afin de garantir un meilleur positionnement de l’huile d’olive conditionnée sur les marchés internationaux. »

Pareillement, il a souligné que : « La concurrence sur les marchés internationaux nous oblige à encadrer et à conjuguer nos efforts. Ainsi que de maîtriser la coordination entre les différentes structures concernées par l’exportation de l’huile d’olive. D’autant plus que la saison 2019/2020 table sur une récolte record de 350 mille tonnes. » M. Neji a jouté: « C’est vrai que nous ne possédons pas tous les moyens. Mais nous sommes en train de veiller à promouvoir le produit agricole tunisien. A travers l’organisation des foires, de missions d’affaires à l’étranger et la participation dans les salons agroalimentaires, etc. »

Au final, ce dernier a évoqué la nécessité d’adopter de nouvelles approches et mesures. Parmi elles, se trouve la réduction de 50% à 70% des coûts de transport maritime et aérien vers tous les marchés internationaux.

 

Regardez aussi

Oriental : La superficie des oliviers est passée de 77.000 à 120.000 ha

Oriental : La superficie des oliviers est passée de 77.000 à 120.000 ha

La production d’olives avoisine les 200.000 tonnes dans l’Oriental. La superficie de plantation d’oliviers dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *