Accueil / Actualités / Actu internationales / Tunisie: L’agriculture consomme 80% des ressources en eau
Tunisie-L-agriculture-consomme-80-%-des-ressources-en-eau
le « Plan climat pour la Tunisie » prévoit une diminution des ressources en eau conventionnelles de la Tunisie de 30% d’ici 2030

Tunisie: L’agriculture consomme 80% des ressources en eau

Pour gérer les ressources en eau, un projet pour la formation de 150 agriculteurs tunisiens a été lancé.

Le secteur agricole consomme à lui seul 80% des ressources en eau en Tunisie. Ceci pose un énorme problème de gestion de cette denrée de plus en plus rare, a affirmé le président de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), Abdelmajid Ezzar.

Relevant la nécessité de l’adoption d’une carte d’orientation des cultures et des exportations agricoles en fonction des quantités d’eau consommées, M. Ezzar a indiqué, lors d’une rencontre de sensibilisation à Tunis, que la Tunisie aspire à accroître la superficie des cultures irriguées. Ce projet a pour objectif, dans les années à venir, d’atteindre 90% des terres agricoles.

Pour rappel, le « Plan climat pour la Tunisie » prévoit une diminution des ressources en eau conventionnelles de la Tunisie de 30% d’ici 2030. Il envisage également une baisse des ressources de surface d’environ 5%.

Lire aussi: Les dernières pluies remontent le moral des agriculteurs marocains

Par ailleurs, l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) vient de lancer un projet de formation de 150 agriculteurs dans plusieurs gouvernorats. En effet, ce dernier table pour une gestion durable des ressources en eau et l’identification de nouveaux mécanismes pour la mise en place des cultures irriguées économes en eau.

Financé par la Coopération Allemande au Développement (GIZ), le projet d’une année concernera les gouvernorats de Sidi Bouzid, Kairouan, Nabeul, Monastir, Siliana et Béja, a déclaré Hammadi Boubakri, membre du bureau exécutif de l’UTAP chargé des ressources naturelles et du développement durable.

Il s’agit de la mise en place d’un plan d’accompagnement et de formation des agriculteurs pour la préservation des ressources naturelles, principalement les ressources en eau, à travers la formations «d’’agriculteurs vulgarisateurs modèles» répartis sur les 6 gouvernorats pilotes.

Regardez aussi

Espagne-le-développement-de-la-qualité-des-tomates-marocaines-inquiète

Espagne: Le développement de la qualité des tomates marocaines inquiète

La qualité et le gout des tomates marocaines se développent au fil des années. Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *