Accueil / Actualités / Actu internationales / La saison d’exportation des mandarines turques a été un “désastre total”
La saison exportation mandarines turques désastre total

La saison d’exportation des mandarines turques a été un “désastre total”

La saison d’exportation des mandarines turques a été un “désastre total”, selon un exportateur.

La saison des mandarines turques a été terrible selon un exportateur turc. Outre les défis météorologiques, il déclare que les Turcs perdent des marchés en Europe et au Moyen-Orient pour des raisons politiques. Les changements des taux de change à des moments cruciaux ont causé d’énormes pertes.

Mustafa Arslan ne peut pas dire beaucoup de choses positives sur la saison mandarine actuelle en Turquie. D’après lui, son entreprise, a eu du mal avec la saison: «Nous pouvons affirmer que la saison des mandarines en Turquie a été un désastre total. Le temps chaud de cette saison a beaucoup affecté les jardins, les problèmes de qualité des agrumes sont nombreux et nous n’en avons pas été épargnés.

Les exportateurs essaient d’avoir les meilleurs emballages, mais les coûts sont très élevés et le prix des mandarines de deuxième qualité est très bon marché sur les marchés locaux. ». Ce qui compromet la vente de ces produits agricoles.

Lire aussi : Le Maroc reste le 4ème producteur mondial de clémentines et de mandarines

Outre les défis en termes de temps et de qualité des fruits, il y avait aussi des problèmes avec la monnaie, ce qui, selon Arslan, signifiait le bout du bâton pour les exportateurs turcs: «La demande de l’Europe et des pays des Balkans a été très faible en septembre et Octobre, car le temps était également très chaud dans ces régions. En novembre, le temps s’est un peu normalisé, ce qui a également conduit à une demande plus stable», affirme ce dernier à Freshplaza. 

 

Regardez aussi

Maroc agriculteurs attente des prochaines pluies

Maroc : les agriculteurs dans l’attente des prochaines pluies

Les agriculteurs attendent avec impatience les prochaines pluies. Une bonne nouvelle pour les agriculteurs. En …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *