Accueil / Actualités / Actu internationales / Un étudiant français perce le marché de luxe grâce au safran marocain
Un étudiant français perce le marché de luxe grâce au safran marocain

Un étudiant français perce le marché de luxe grâce au safran marocain

Un étudiant français perce le marché de luxe grâce au safran marocain

Le safran est une épice habituée au climat méditerranéen. Il est utilisé comme assaisonnement pour différents plats. On l’appelle notamment l’or rouge, de par son prix élevé. Ainsi, Enzo et Jacques Triquet, petit-fils et grand-père, ont planté 100 000 bulbes sur près de 600 m4 à Sainte-Gemmes-le-Robert.  

Ils produisent du safran haut de gamme, destiné aux marché du luxe, dont les grands restaurants. Toutefois, les deux hommes n’avaient prévu en rien ce projet agricole. En effet, tout a commencé lors d’un vol en montgolfière au Maroc.

“Mon grand-père survolait l’Atlas, la moyenne montagne marocaine. Et a vu des plaques roses au sol. Une passagère lui a dit que c’était du safran. Comme beaucoup de gens en France, on le connait sous forme de poudre et non de fleur. Il a ensuite rencontré un producteur, puis m’en a parlé à son retour. Je lui ai dis, papy on en plante”, explique le jeune homme de 20 ans, qui était encore étudiant en droit au Mans, l’année dernière. Ainsi, il se consacre aujourd’hui à plein temps à l’agriculture. Deux sociétés ont été crées, La Safranière des trois monts, pour la production, et Enzo création, pour la distribution. Le duo s’est installé dans des locaux du grand-père, au domaine de la Norrerie.

Les Triquet se donnent comme ambition de “redonner vie à ce produit”. En effet, ils cherchent à produire du safran de haute qualité : “On apporte un cadre très hygiénique à la production. Cependant, tout dépend de la qualité de la terre. C’est les minéraux qu’elle va avoir, qui sont importants. Si vous mettez le safran dans une terre, très faible, il ne sera pas de bonne qualité. ici c’est le contraire, on est sur un terrain, qui n’a jamais reçu de pesticides.”

Regardez aussi

Pays-Bas : des opportunités à saisir par les exportateurs marocains

Pays-Bas : des opportunités à saisir par les exportateurs marocains

Le Maroc exporte majoritairement des fruits et légumes aux Pays-Bas. Les Pays-Bas regorgent d’opportunités à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *