Accueil / Actualités / Actu internationales / La production européenne d’agrumes en forte baisse durant la campagne 2019/2020
Agrumes : Un manque qui commence déjà à se faire sentir avec une hausse des prix de 30%
Agrumes : Un manque qui commence déjà à se faire sentir avec une hausse des prix de 30%

La production européenne d’agrumes en forte baisse durant la campagne 2019/2020

La production européenne d’agrumes en forte baisse durant la campagne 2019/2020

L’Europe enregistrera une baisse drastique de sa production d’agrumes. Et pour cause, les aléas climatiques observés notamment en Espagne et en Italie auront des retombées négatives sur le bon déroulement de la campagne agrumicole.

Ainsi, l’Espagne en tant que grand producteur, s’attend à une récole de 6,1 millions de tonnes, soit 19 % de moins que l’an dernier tandis que l’Italie espère s’en tirer avec 2 millions de tonnes, soit 20 % de moins qu’en 2018/2019. Dès lors, avec une répartition bien précise, les baisses touchent principalement le secteur des oranges.  En effet, la production des oranges de l’UE pourrait atteindre les 5,8 millions de tonnes, ce qui représente 10 % de moins que la saison de 2018/19. Parallèlement, la superficie consacrée aux cultures des oranges en Grèce et au Portugal continue d’augmenter. Quant à la production de mandarines, elle devrait diminuer de 17.7 % pour atteindre 2,6 millions de tonnes.

Des prévisions alarmantes

Selon le rapport de l’USDA, la productivité des exploitations d’agrumes de l’UE a augmenté au cours des neuf dernières années. Cependant, la superficie a diminué. Cette baisse s’estime à 13 % pour les oranges et 8 % pour les mandarines. Parallèlement, il faut s’attendre à une baisse de la production de citrons et de pamplemousses. Cette dernière avoisinera respectivement 1,4 million de tonnes (- 12,6 %) et 89 000 tonnes (- 17,5 %). Contrairement à ce qui s’est produit avec les oranges et les mandarines, la superficie consacrée à la culture du citron et du pamplemousse dans l’UE a augmenté d’environ 8 % au cours des neuf dernières années. L’UE est un importateur net d’agrumes, bien que l’Espagne exporte une bonne partie de sa production, en particulier vers d’autres États membres. Les importations proviennent principalement d’Afrique du Sud, d’Afrique du Nord dont le Maroc, l’Egypte et d’Amérique du Sud.

Enfin, le rapport souligne que les taxes d’importation supplémentaires pour les marchandises européennes dans le contexte du conflit avec Airbus auront des conséquences sur les expéditions d’agrumes de l’UE vers le marché américain, principalement sur les exportations espagnoles de clémentines et de citrons.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *