Accueil / Actualités / Actu internationales / Covid-19: L’orge et le bœuf subissent les tensions entre la Chine et l’Australie
Covid-19-L-orge-et-le-bœuf-subissent-les-tensions-entre-la-Chine-et-l-Australie
Covid-19: L'orge et le bœuf subissent les tensions entre la Chine et l'Australie

Covid-19: L’orge et le bœuf subissent les tensions entre la Chine et l’Australie

L’enquête sur l’origine du coronavirus crée des frictions entre la Chine et l’Australie qui affectent l’orge et le bœuf.

Le gouvernement chinois vient d’imposer un tarif élevé sur les importations australiennes d’orge et de réduire les importations de bœuf. Le dumping commercial est allégué dans un cas et les restrictions sanitaires dans l’autre, mais pour beaucoup, il s’agit simplement de la version officielle et d’un prétexte.

La version non officielle est que la Chine cherche à punir l’Australie à cause du coronavirus. En effet, l’Australie a demandé une enquête internationale sur l’origine de la pandémie du Covid-19, ce qui n’a pas plu à la Chine. Ainsi, dans le cas de l’orge, le droit imposé sur les importations australiennes sur le marché chinois est de 80%, ce qui le laisse pratiquement hors du marché. Les autorités chinoises indiquent qu’il s’agit d’un tarif antidumping (73,6%) et d’un tarif anti-subventions (6,9%).

Lire aussi : Casablanca : Les abattoirs obtiennent la certification ISO 22000 pour la 3ème année consécutive

Concernant le bœuf, la Chine a suspendu l’importation de quatre entrepôts frigorifiques australiens (3 du Queensland et un de la Nouvelle-Galles du Sud) qui, selon les analystes, représentent 35% des exportations de bœuf vers la Chine. Ces décisions portent, ainsi, un coup dur aux exportations australiennes vers la Chine.

Regardez aussi

30 pays dont le Maroc bénéficient de 176 M$ pour des projets agricoles et environnementaux

30 pays dont le Maroc bénéficient de 176 M$ pour des projets agricoles et environnementaux

Les projets visent à renforcer les systèmes alimentaires nationaux tout en apportant des avantages environnementaux. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *