Accueil / Actualités / Actu internationales / Le Maroc augmente considérablement ses importations d’épices et de lait
Le-Maroc-augmente-considérablement-ses-importations-d-épices-et-de-lait
Le Maroc augmente considérablement ses importations d'épices et de lait

Le Maroc augmente considérablement ses importations d’épices et de lait

La quantité totale de lait importée au cours du premier trimestre de cette année s’est élevée à environ 9.486 tonnes.

Les entreprises marocaines ont doublé la quantité d’épices qu’elles ont importées de l’étranger au premier semestre de cette année, atteignant plus de 10.000 tonnes contre 6.000 tonnes au cours de la même période de 2019. Quant au lait, la quantité totale importée au cours du premier trimestre de cette année s’est élevée à environ 9.486 tonnes.

Le Maroc a alloué un montant financier total de 190 millions de dirhams pour financer l’importation d’épices (piment rouge, poivre, cumin et gingembre, curcuma, safran…) au cours des trois premiers mois de cette année, contre 126 millions de dirhams à la même période l’an dernier, nous informe Hespress. En ce qui concerne le lait, les entreprises marocaines spécialisées dans l’importation de produits agricoles et denrées alimentaires de l’étranger ont augmenté leurs importations de ce produit alimentaire au cours des deux derniers mois de février et mars, afin de faire face à l’augmentation de la demande des consommateurs pendant le Ramadan.

Lire aussi : Filière laitière: Deux nouveaux investissements importants au Maroc

La quantité totale de lait importée par les entreprises marocaines au cours du premier trimestre de cette année s’est élevée à environ 9.486 tonnes, contre 8.307 tonnes à la même période l’an dernier. Au moment où l’augmentation affectait les prix du lait au niveau international, ces entités ont augmenté la valeur de leurs importations de ce produit alimentaire, le Maroc ayant alloué 218 millions de dirhams au premier trimestre de cette année contre 158 millions de dirhams à la même période l’an dernier.

Malgré cette augmentation des quantités importées de cette substance, les Marocains ne consomment pas beaucoup de lait. En effet, la consommation moyenne par habitant est comprise entre 45 et 50 litres par an; ce qui est bien inférieur au seuil de 90 litres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *