Accueil / Actualités / Actu internationales / Maroc-Israël: des projets prometteurs sur l’agriculture en vue
Maroc-Israël des projets prometteurs agriculture en vue
Maroc-Israël: des projets prometteurs sur l'agriculture en vue.

Maroc-Israël: des projets prometteurs sur l’agriculture en vue

Le Maroc et Israël envisagent des projets communs prometteurs sur l’agriculture.

Sur le thème de l’agriculture, le marché israélien semble très prometteur pour les exportateurs marocains de fruits et légumes. Alors que des études sont en cours pour identifier les besoins sur le marché israélien, les producteurs agricoles marocains ont déjà exprimé leur intérêt pour la technologie agroalimentaire israélienne.

«Le marché israélien nous intéresse beaucoup. Dans les années à venir, il pourrait devenir une part considérable de nos exportations de fruits et légumes, a déclaré à Lobservateur, Lahoucine Aderdour, président de la fédération interprofessionnelle marocaine de la production et de l’exportation de fruits et légumes (FIFEL).

Ainsi, «des études sont en cours pour identifier les besoins du marché israélien et mesurer le potentiel de développement du commerce. »

Pour leur part, les producteurs agricoles seraient intéressés par les technologies israéliennes dans le secteur agricole. En effet, le secteur agricole israélien repose depuis longtemps sur une technologie liée à la science, garantissant que ses agriculteurs bénéficient de l’innovation de ses centres de recherche.

Lire aussi : Maroc : le Covid-19 stimule le développement de l’agriculture de précision

En effet, les agronomes israéliens utilisent des méthodes innovantes d’irrigation goutte à goutte. Ils sont à la pointe de la biotechnologie agricole, de la désinfection des sols par solarisation et du traitement intensif des effluents industriels pour l’irrigation. Le pays possède 50% du marché mondial de l’irrigation.

Dès lors, «Ces avancées technologiques sont très intéressantes pour le secteur agricole au Maroc. Une collaboration dans ce domaine permettra aux producteurs d’augmenter leur productivité et la qualité de leur gamme de produits », révèle la même source.

Source : observateur

Regardez aussi

Tomates le Maroc perd le marché russe mais se développe au Royaume-Uni

Tomates : le Maroc se développe fortement au Royaume-Uni

La tomate du Maroc se développe en Espagne, au Royaume-Uni et en France. Le Maroc …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *