Accueil / Actualités / Actu Maroc / Fruits et légumes: La Wilaya de Casablanca affichera les prix chaque mercredi
Fruits-et-légumes-La-Wilaya-de-Casablanca-affichera-les-prix-chaque-mercredi

Fruits et légumes: La Wilaya de Casablanca affichera les prix chaque mercredi

La  publication des prix des produits de base au gros permettra d’éviter toute spéculation.

Afin d’éradiquer toute tentative de fraude et de spéculation, la Wilaya de Casablanca a décidé de publier de manière hebdomadaire (chaque mercredi) les prix de vente des fruits et légumes dans le marché de gros de la métropole mais également les prix des bovins et ovins dans les abattoirs de Casablanca.

Ainsi, lors du mercredi 8 avril, pour les légumes, le prix des tomates par kilogramme se fixe entre 1,20 et 2,30 DH/kg; courge : entre 3 et 6,50 DH/kg; carottes : entre 1,20 et 2 DH/kg; oignon sec : entre 4 et 7 DH/kg; pommes de terre : entre 1,50 et 2,30 DHg/kg; oignon frais : entre 1,20 et 2,30 DH/kg; choux blanc : entre 0,60 et 1,20 DH/kg; courgettes entre 2,50 et 4 DH, concombre : entre 1,50 et 2,30 DH et l’aubergine : entre 1,20 et 1,80 DH/kg, selon Hespress.

Lire aussi: Produits agricoles: Aucune perturbation dans la chaine d’approvisionnement au Maroc

Concernant les fruits, le prix de l’avocat par kilogramme, au marché de gros de Casablanca, varie entre 10 et 17 DH; les bananes importées : entre 8 et 11 DH; les bananes locales : entre 4 et 7 DH; oranges : entre 2,50 et 4,30 DH; les pommes locales : entre 4 et 7,50 DH; les pommes importées : entre 6 et 12 DH; et la fraise : entre 4 et 6 dirhams le kilo.

Quant aux bovins et ovins, les prix varient respectivement dans les abattoirs de la métropole, entre 57 et 61 DH/kg et entre 54 et 56 DH/kg.

En plus de la publication des prix des fruits et légumes, les autorités feront dès quelles le peuvent le tour pour s’assurer que les ceux-ci soient bien appliqués

Regardez aussi

ONSSA : la pastèque marocaine n'est pas cultivée avec des semences OGM

L’ONSSA dément des rumeurs sur la pastèque marocaine

Rumeurs : La culture de la pastèque marocaine ne se fait pas avec des semences …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *