Accueil / Actualités / Actu Maroc / Mise en place de stratégies pour développer le secteur des petits fruits rouges
Espagne passe en revue les méfaits de la concurrence du Maroc dans l'UE
L'Espagne passe en revue les méfaits de la concurrence du Maroc dans l'UE

Mise en place de stratégies pour développer le secteur des petits fruits rouges

Mise en place de stratégies afin de développer la filière des petits fruits rouges.

Avec une production qui a accru cette année, les cultures des petits fruits rouges ont connu une croissance considérable depuis leur introduction dans la province de Larache, principalement dans la zone de Loukkos, qui assure actuellement environ 80% de la production nationale.

La recherche agronomique au service du développement de la filière fruits rouges; tel est le thème principal d’un atelier prévu, mardi 10 décembre, à Tanger. Sous l’égide de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), cet événement, aura lieu avec le soutien de la Fédération interprofessionnelle marocaine des fruits rouges Interproberries Maroc (IPBM) et l’Office régional de mise en valeur agricole du Loukkos (ORMVAL) et enregistrera la participation d’experts nationaux et internationaux dans ce domaine.

En effet, «Cet atelier se veut un espace de partage d’expérience, d’échange et de discussion entre les principaux intervenants de la filière des petits fruits rouges. Il sera une occasion de faire un bilan des actions menées et de se concerter sur les programmes à mettre en place pour accompagner le développement de la filière et relever les défis qu’elle affronte», indique un communiqué émis dernièrement par le comité d’organisation de cet événement.

Les cultures des petits fruits rouges ont connu, une croissance considérable depuis leur introduction dans la province de Larache, principalement dans la zone de Loukkos, qui assure environ 80% de la production nationale des petits fruits rouges (fraise, framboise et myrtille). Cette zone, dont l’essentiel des récoltes est destiné à l’export, compte une vingtaine d’unités de conditionnement et de surgélation installées pour la majorité par des investisseurs délocalisés.

Pour accompagner le développement de la filière des petits fruits rouges dans cette zone, l’INRA a mis en place une équipe de recherche multidisciplinaire au niveau de son centre régional de Tanger et dédiée au secteur. Il fait noter que cette dynamique est enclenchée par l’interprofession bien structurée et organisée mais également par des incitations à l’investissement dans le cadre du Fonds de développement agricole et du Plan Maroc Vert (PMV) et les actions horizontales, notamment les aménagements hydro agricoles et l’amélioration du service de l’eau d’irrigation par le biais du Programme national d’économie d’eau d’irrigation (PNEEI).

Regardez aussi

Aid al-Adha/Casablanca-Settat: L'offre passe le cap du million de têtes de bétail

Aid al-Adha/Casablanca-Settat: L’offre passe le cap du million de têtes de bétail

L’offre d’ovins et de caprins dépasse la demande estimée à 1 million de têtes (70%) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *