Accueil / Actualités / Actu internationales / Covid-19 : 40 conteneurs de pastèques du Panama brûlés à cause de la baisse de la demande
pasteques_maroc

Covid-19 : 40 conteneurs de pastèques du Panama brûlés à cause de la baisse de la demande

Les exportateurs agricoles panaméens prévoyaient d’exporter 800 conteneurs de pastèques et de melons.

La fermeture des frontières, l’arrêt de l’activité hôtelière et la baisse de la consommation en Europe due à la pandémie Covid-19 ont affecté les exportations panaméennes de fruits. Plus de 40 conteneurs de pastèques, sur 113 destinés au port néerlandais de Rotterdam, ont dû être incinérés en raison de la diminution de la consommation de ce fruit hautement périssable.

“Dans la pandémie, le pouvoir d’achat a chuté et les consommateurs préfèrent investir leurs ressources dans d’autres articles essentiels, même si la consommation de fruits et légumes peut renforcer le système immunitaire”, a déclaré un membre du Grantap. «En plus de perdre le fruit, nous devons supporter le coût de l’incinération. Chaque conteneur transportait 1.400 boîtes de pastèques avec un poids moyen de 25.000 kilogrammes », rajoute ce dernier.

Lire aussi : Pastèques : Le Maroc et le Sénégal demeurent les principaux fournisseurs d’Espagne

Au cours du cycle agricole actuel, les exportateurs agricoles membres de Gantrap prévoyaient d’exporter 800 conteneurs de pastèques et de melons, d’une capacité d’environ 20.000 kilogrammes de fruits par conteneur. Cependant, en raison du nouveau coronavirus (Covid-19), le Panama a seulement pu exporter 60% des conteneurs, indique un producteur.

Le Panama exporte 70% de sa production de melon d’eau et de melon vers l’Europe, principalement vers Rotterdam, les Pays-Bas et l’Espagne, principalement vers Barcelone, l’une des villes où le nombre d’infections est le plus élevé. 30% vont aux États-Unis.

Regardez aussi

FAO pénurie eau touchant 3 milliards de personnes défi mondial

FAO: la pénurie d’eau touchant 3 milliards de personnes est un défi mondial

Plus de 3,2 milliards de personnes vivent dans des régions affectées par de fortes pénuries …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *