Accueil / Actualités / Actu internationales / Le Covid-19 a ralenti le commerce mondial des fruits et légumes
Le Covid-19 a ralenti le commerce mondial des fruits et légumes
Le Covid-19 a ralenti le commerce mondial des fruits et légumes.

Le Covid-19 a ralenti le commerce mondial des fruits et légumes

Le commerce mondial des fruits et légumes a ralenti en raison du Covid-19.

L’analyse des tendances mondiales a montré une évolution positive pour le commerce européen et international des fruits et légumes. Selon Freshfel Europe, le commerce mondial des fruits et légumes a atteint 10 milliards d’euros en 2020. Toutefois, les volumes mondiaux de fruits et légumes ont suivi une tendance à la baisse depuis qu’ils ont atteint leur sommet en 2018, pour s’établir à 87 millions de tonnes en 2020.

Cette tendance s’explique, selon Freshfel Europe, par le ralentissement général de la croissance des catégories en plein essor, qui a été accentué par l’évolution de la pandémie COVID-19 au cours de la dernière saison.

En ce qui concerne l’Europe, les volumes des échanges intracommunautaires de fruits et légumes ont diminué de 11% par rapport à 2019 à 29,1 millions de tonnes, avec des prix à l’origine de 1,29 euro le kilo en raison d’une demande accrue des consommateurs pendant la crise, rapporte Freshplaza.

En revanche, les exportations de l’UE en dehors du marché unique sont tombées à un niveau historique de 3,9 millions de tonnes, même si leur valeur a continué d’augmenter pour atteindre 4,6 milliards d’euros, en raison de la forte demande des principaux marchés non européens et de l’ouverture partielle du marché mexicain à certains produits de l’UE.

En outre, l’UE a enregistré une baisse de ses exportations agricoles sur des marchés en plein essor comme l’Inde (-58%), la Chine (-65%), le Qatar (-24%), le Maroc (-14%) et l’Égypte (-30%).

Lire aussi : Le Maroc prévoit une campagne d’exportation agricole réussie

En termes d’importations vers l’UE-27, les volumes ont enregistré une baisse de 5% par rapport à l’année précédente, à 12,8 millions de tonnes, avec une valeur en croissance continue à 14,8 milliards d’euros (+ 6%).

La plupart des fournisseurs de l’UE ont continué de croître sur le marché malgré la baisse en 2020, l’Inde (+ 45%), le Guatemala (+ 37%), l’Égypte (+ 68%) et le Pérou (+ 66%) affichant les taux de croissance les plus élevés en 2015-2020.

Regardez aussi

Agrumes Espagne demande une enquête sur les exportations sud-africaines

Agrumes : l’Espagne demande une enquête sur les exportations sud-africaines

Le secteur européen des agrumes demandera une enquête sur les exportations de l’Afrique du Sud. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *