Accueil / Actualités / Actu internationales / Le coronavirus engendre une hausse du prix de l’ail au Maroc
coronavirus hausse prix ail au Maroc
Le coronavirus engendre une hausse du prix de l'ail au Maroc

Le coronavirus engendre une hausse du prix de l’ail au Maroc

Le coronavirus engendre une hausse du prix de l’ail au Maroc.

Les affres du coronavirus s’étendent vers le commerce des matières premières agricoles notamment celui de l’ail partout dans le monde. Le Maroc, qui importe principalement l’ail de l’Espagne et de la Chine, n’échappe pas à ces fluctuations.

Le prix de l’ail au Maroc a gagné en effet presque 10 DH le kilo. En effet, au Marché central de Casablanca, les prix sont à 40 DH le kilo, à Acima 45 DH et à Derb Soltane et Sidi Moumen entre 36 et 40 DH, a constaté Médias24. Le prix de l’ail connaît une hausse en raison de la baisse des exportations en provenance de Chine. La production chinoise en ail répond à au moins 80% de la demande mondiale, ce qui fait du pays le plus gros producteur au monde. Toutefois, depuis l’apparition du coronavirus, la Chine exporte de moins en moins, au grand dam des autres.

Aux Etats-Unis, où 70% de l’ail est importé de Chine, le prix d’une tresse d’ail a augmenté jusqu’à 29% en février 2020 par rapport à la même période il y a un an, avait rapporté récemment le Wall Street Journal.

L’Espagne, premier pays producteur en Europe, commence à écouler ses stocks à cause de la demande étrangère. Les exportations ont progressé de 20% voire 30% depuis le début de l’année. Selon des médias étrangers, le pays a exprimé son incapacité de satisfaire à toutes les demandes, notamment de l’Amérique latine et d’Afrique.

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *