Accueil / Actualités / Actu internationales / Un composé de l’avocat pourrait améliorer le traitement de la leucémie
Un composé avocat pourrait améliorer le traitement de la leucémie
Un composé de l'avocat pourrait améliorer le traitement de la leucémie.

Un composé de l’avocat pourrait améliorer le traitement de la leucémie

Un composé présent dans les avocats pourrait améliorer le traitement de la leucémie.

Selon une étude de l’Université canadienne de Guelph, un composé présent dans les avocats pourrait permettre d’améliorer le traitement de la leucémie. Le composé, l’avocatine B, cible une enzyme connue sous le nom de VCLAD que les scientifiques ont identifié pour la première fois comme étant essentielle à la croissance des cellules cancéreuses.

L’étude a porté spécifiquement sur la leucémie myéloïde aiguë (LMA), a déclaré le Dr Paul Spagnuolo, du département des sciences alimentaires. Cette forme de cancer touche principalement les adultes de plus de 65 ans, et moins de 10 % des patients survivent cinq ans après le diagnostic, souligne Freshfruitportal.

De même, le Dr Spagnuolo a expliqué que les cellules leucémiques ont des quantités plus élevées de VLCAD impliquées dans leur métabolisme. « C’est la première fois que la VLCAD est identifiée comme une cible dans un cancer. »

Lire aussi : La société israélienne Mehadrin fait le choix du Maroc pour l’avocat

Après avoir passé en revue divers composés nutraceutiques à la recherche d’un inhibiteur de l’enzyme, l’équipe de recherche a constaté que le composé du produit agricole, l’avocatine B, donnait les meilleurs résultats. Ce composé avait déjà fait l’objet de recherches pour son potentiel dans la prévention du diabète et la gestion du poids. Maintenant, Spagnulo voit un usage potentiel chez les patients atteints de leucémie.

« Le VLCAD peut être un bon marqueur pour identifier les patients adaptés à ce type de thérapie. Il peut également servir de marqueur pour mesurer l’activité du médicament », a-t-il déclaré. « Cela ouvre la voie à l’utilisation éventuelle de cette molécule dans des essais cliniques sur l’homme » et « pourrait répondre à une demande d’options médicamenteuses moins toxiques dans le traitement de la LMA », se réjouit le scientifique.

Regardez aussi

Le Maroc élu au Conseil d'Administration du Programme Alimentaire Mondial

Rabat illuminée à l’occasion de la Journée mondiale de l’Alimentation.

Rabat illuminée à l’occasion de la Journée mondiale de l’Alimentation. Comme chaque année, L’Organisation des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *