Accueil / Actualités / Actu internationales / Blé: La baisse des récoltes placerait le Maroc et l’Égypte parmi les premiers acheteurs mondiaux
Blé: La baisse des récoltes ferait du Maroc et de l’Égypte, les premiers acheteurs mondiaux
Blé: La baisse des récoltes placerait le Maroc et l’Égypte parmi les premiers acheteurs mondiaux

Blé: La baisse des récoltes placerait le Maroc et l’Égypte parmi les premiers acheteurs mondiaux

L’une des pires sécheresses devrait faire de l’Afrique du Nord le premier acheteur mondial de céréales.

La faible pluviométrie jusqu’à la mi-avril a assombri les perspectives de récolte de céréales du Maroc cette année, les récoltes dans les pays voisins souffrant également. La baisse de l’offre locale pourrait stimuler les achats de blé de la région de 7,4% pour atteindre un record de 29,7 millions de tonnes dans l’année à partir de juillet, selon les prévisions du département américain de l’Agriculture.

Cela ferait passer la demande avant celle du Moyen-Orient et l’Asie du Sud-Est pour la première fois en trois saisons. Bien que les offres de céréales aient été lentes jusqu’à présent, les achats reprennent souvent après la fin des récoltes locales et les récoltes des fournisseurs de la mer Noire et de l’Europe, indique Bloombergquick.

“Les céréaliculteurs de notre région sont confrontés à de nombreuses difficultés”, a expliqué Fathi Hamdi, 56 ans, qui cultive dans le nord-ouest de la Tunisie, dans le gouvernorat de Beja. Il s’attend à une baisse de 30% de la récolte locale par rapport à l’année précédente.

L’Égypte, premier acheteur mondial, a tenu son premier appel d’offres de la saison 2020-2021 la semaine dernière et en a annoncé un autre qui se terminera mercredi. La demande y est plus stable que le reste de la région, qui a moins d’irrigation et des récoltes plus volatiles, toujours d’après la même source.

Le Maroc pourrait acheter un record de 5,8 millions de tonnes de blé étranger et a déjà pris la mesure inhabituelle d’exonérer les taxes à l’importation jusqu’à la fin de 2020. Le manque de pluies a été aussi grave qu’en 2016, stimulant les perspectives de récolte «critiques», selon le Réseau d’information sur les marchés agricoles méditerranéens.

Lire aussi : Covid-19: Le Maroc sécurise son stock de céréales

Les achats de céréales en Tunisie devraient augmenter d’un tiers pour atteindre 2,5 millions de tonnes après la baisse des récoltes, a déclaré Taoufik Saidi, directeur général du bureau national des céréales. L’USDA prévoit également une reprise des achats en Algérie, un client français clé.

 

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *