Accueil / Actualités / Actu internationales / Agriculture biologique : Le Maroc vise l’expansion avec 300.000 ha
Agriculture biologique : Le Maroc vise l'expansion avec 300.000 ha

Agriculture biologique : Le Maroc vise l’expansion avec 300.000 ha

Le Maroc dispose d’un potentiel inouï pour l’agriculture biologique.

Le Maroc prévoit d’encourager les filières de production, particulièrement le secteur de l’agriculture biologique. Après le coronavirus (Covid-19), la priorité de la consommation en Europe et d’autres pays va vers ces produits. En effet, l’agriculture européenne vise deux grands objectifs : 25 % de terre en bio pour 2030 et 50% de réduction pour les produits phytosanitaires (pesticides, intrants,…).

L’ambition est d’augmenter les superficies réservées à ce type d’agriculture, qui a un avenir prometteur national et international. Ainsi, le Royaume a pour objectif d’atteindre une superficie globale de 300.000 hectares, d’après le ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch.

La superficie consacrée à l’agriculture biologique était, jusqu’en décembre, de 11.000 hectares, selon le président du Club des entrepreneurs Bios (CEBio), Slim Kabbaj. Un nombre plus ou moins modeste comparé à celui des autres pays mais qui constitue quand même un très bon début. En effet, le Maroc s’est mis doucement à l’agriculture bio qui est avant tout rare en terre maghrébine.

Le Maroc dispose d’un potentiel inouï pour l’agriculture bio, avait indiqué l’expert. « Il bénéficie d’une position stratégique entre les marchés européen et africain, possède des atouts agroécologiques lui permettant de se convertir facilement, notamment des milliers d’hectares de plantes aromatiques et médicinales sauvages, tandis que le gouvernement et les interprofessions affichent leur volonté de développer cette filière » et ce malgré les obstacles.

Un projet d’un million d’euros pour le développement du bio

Ainsi, en partenariat avec le Cirad, le Maroc pilote depuis le 28 février, le projet IIABA d’un montant d’un million d’euros qui vise à soutenir le développement de l’agriculture biologique en Afrique notamment au sein du Royaume, en Tanzanie et en Ouganda.

Si l’agriculture biologique s’est initialement développée en Afrique à travers les marchés d’exportation, elle vise à répondre à une demande croissante des consommateurs du Nord. Elle est désormais au Sud un moyen d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle. La filière biologique a de plus en plus d’importance dans les stratégies d’atténuation et d’adaptation au changement climatique.

Regardez aussi

Le-Maroc-mise-sur-le-digital-pour-promouvoir-son-huile-d-olive-en-Amérique

Le Maroc mise sur le digital pour promouvoir son huile d’olive en Amérique

Cette campagne de communication digitale vise à augmenter la visibilité de l’huile d’olive marocaine. MOROCCO …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *