Accueil / Actualités / Actu internationales / Le virus de la tomate brune compromet les exportations marocaines
Le virus de la tomate brune compromet les exportations
Le virus de la tomate brune compromet les exportations

Le virus de la tomate brune compromet les exportations marocaines

Le virus de la tomate brune compromet les exportations marocaines.

Les tomates britanniques sont de plus en plus exposées au ToBRFV ou virus du fruit rugueux de la tomate. Selon une étude, l’introduction du virus serait due à l’approvisionnement à l’étranger, ce qui menace les exportations marocaines.

Afin d’éradiquer le fléau, le contrôle du virus passera aussi par « la limitation des échanges internationaux », alerte le syndicat agricole Confédération paysanne. Celui-ci souligne que les plants qui ont contaminé la serre bretonne, dans le Finistère, proviennent des Pays-Bas via le Royaume-Uni… Concernant les particuliers, l’Agence pointe le risque d’introduction du ToBRFV ou virus de la tomate brune via les jardineries qui s’approvisionnent à l’étranger, et via le marché des semences achetées sur Internet, souvent originaires d’autres pays.

En effet, 80 % des semences importées proviennent d’Asie (Inde, Vietnam, Chine, Thaïlande, Inde). Des importations faibles mais régulières ont aussi lieu depuis Israël et la Turquie. Le ToBRFV a contaminé tous ces pays.

Les achats de plants à l’étranger, modestes, proviennent plutôt de pays européens. Parmi eux, se trouvent les Pays-Bas, la Grande-Bretagne, l’Italie, l’Espagne touchés depuis 2018 ou 2019. Enfin, l’introduction par des fruits contaminés est également possible, quoique de faible risque. Selon l’agence, l’origine la plus fréquente est le Maroc (55 % des volumes), mais l’Espagne (25 %), la Belgique (9 %), les Pays-Bas (6 %) et l’Italie (1 %), tous contaminés, figurent aussi parmi les fournisseurs.

Regardez aussi

Égypte exportations ail Brésil

L’Égypte veut doubler ses exportations d’ail vers le Brésil

Les ventes d’ail égyptien au Brésil devraient doubler au cours de la prochaine saison. Depuis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *