Accueil / Actualités / Actu Maroc / Fruits et légumes : un projet de loi pour limiter les intermédiaires !
Maroc moins intermédiaires dans la commercialisation des fruits et légumes
Maroc : moins d'intermédiaires dans la commercialisation des fruits et légumes.

Fruits et légumes : un projet de loi pour limiter les intermédiaires !

Bientôt, il y aura moins d’intermédiaires dans la commercialisation des fruits et légumes.

Le Conseil de gouvernement a adopté le projet de loi présenté par le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch visant à édicter des mesures spéciales relatives à la commercialisation directe des fruits et légumes dans le cadre de l’agrégation agricole.

Ce projet de loi devra permettre aux agriculteurs disposant d’unités de conditionnement des fruits et légumes de commercialiser leurs produits sans l’obligation de passer par les marchés de gros, ainsi que de limiter l’intervention des intermédiaires, révèle Infomediare. Par ailleurs, cela devrait raccourcir la chaine d’approvisionnement, du producteur au consommateur et ainsi éviter les spéculations qui, pour le plus souvent, font augmenter les prix des produits sur les marchés.

Lire aussi : Larache : l’avocat, source de revenus des agriculteurs

De plus, le projet de loi permettra d’offrir au citoyen marocain des fruits et légumes qui sont conditionnés et commercialisés conformément aux normes de sécurité sanitaire et de qualité, comme c’est le cas pour les produits agricoles destinés à l’exportation.

Regardez aussi

approvisionnement mondial en orange est sous la menace de la sécheresse

Etats-Unis: Annulation du Fresh Summit 2021

Le Fresh Summit 2021 prévu du 28 au 30 octobre à la Nouvelle-Orléans est annulé. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *