Accueil / Actualités / Actu internationales / L’Union Européenne soutient l’Uruguay contre la Blackspot
image_not_found

L’Union Européenne soutient l’Uruguay contre la Blackspot

Phyto: L’Union européenne évalue les agrumes d’Uruguay et la maladie Blackspot.

Un comité de l’Union européenne (UE) se rendra en Uruguay ce mois d’avril pour évaluer et suivre le plan d’action mené par le pays contre la maladie d’agrumes Blackspot.

Un comité de l’Union européenne (UE) se rendra en Uruguay ce mois d’avril pour évaluer et suivre le plan d’action mené par le pays contre la maladie d’agrumes Blackspot (causée par le champignon Guignardia citricarpa). Une décision de l’avenir des importations d’agrumes à partir de l’Uruguay sera prise sur la base des résultats de cette visite.

Les conditions météorologiques au printemps ont favorisé l’apparition de Blackspot dans les agrumes de ce pays. Cette maladie avait été maitrisée dans le pays il y a quelques années. Les responsables, en collaboration avec le secteur privé, ont travaillé pour arrêter la maladie et l’empêcher d’affecter la chaîne d’exportation.

“Depuis le printemps dernier, des mesures ont été prises pour traiter cette maladie avec de nouveaux traitements, la mise en œuvre d’un plan de surveillance, de traçabilité et de documentation pour veiller à ce que toutes les mesures nécessaires soient appliquées”, a déclaré une source d’information citée par le média El Observador de l’Uruguay.

Étant donné que la production d’agrumes de l’Uruguay est principalement destinée à l’exportation, l’aspect extérieur du fruit est très important. En outre, dans l’Union européenne, qui est une destination prioritaire pour les ventes d’agrumes du pays, la maladie Blackspot est considérée comme une maladie de quarantaine, rendant ainsi la commercialisation des fruits frais plus difficile.

Blackspot est assez fréquent et affecte les zones de production d’agrumes dans d’autres pays comme l’Argentine, l’Afrique du Sud et le Brésil. Cependant, en Uruguay, il a fait son apparition récemment et s’est répandu en raison de conditions météorologiques inhabituelles.

En 2015, les exportations de l’Uruguay vers l’UE ont représenté plus de 45% des exportations totales d’agrumes, atteignant une valeur de plus de 33,5 millions de dollars. Les États-Unis ont reçu près de 24% des expéditions, une valeur de plus de 17,6 millions de dollars. Les ventes aux marchés comme la Russie et le Brésil ont également été remarquables.

Regardez aussi

Afrique : La biofortification peut jouer un rôle clé dans la réponse au Covid-19

Afrique : la biofortification peut jouer un rôle clé dans la réponse au Covid-19

Les cultures biofortifiées ont un rôle clé à jouer dans la réponse au Covid-19. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *