Accueil / Actualités / Actu internationales / L’UE interdit l’importation d’agrumes en provenance d’Argentine
L-UE-interdit-l-importation-d-agrumes-en-provenance-d-Argentine
L'UE interdit l'importation d'agrumes en provenance d'Argentine.

L’UE interdit l’importation d’agrumes en provenance d’Argentine

L’UE interdit temporairement l’importation d’agrumes d’Argentine jusqu’au 30 Avril 2021.

L’Union européenne (UE) a interdit l’importation de citrons et d’oranges d’Argentine, afin de prévenir l’introduction et la propagation de la « tache noire des agrumes », une maladie qui affecte ce type de fruits, selon le règlement d’exécution (UE) 2020/1199 de la Commission du 13 août 2020.

Ce règlement, qui entre en vigueur le 16 août, modifie l’annexe VI du règlement d’exécution (UE) 2019/2072 pour interdire temporairement l’introduction dans l’Union de certains fruits originaires d’Argentine afin d’éviter l’introduction et la propagation dans le Union de Phyllosticta citricarpa.

Cette décision, qui constitue une opportunité de taille pour les agrumes du Maroc, intervient après la détection de l’organisme nuisible spécifié sur les agrumes limon (L .) N. Burm.f. et Citrus sinensis (L.) Osbeck (citrons et oranges) originaires d’Argentine, entre mai, juin, juillet et la première semaine d’août 2020. Ces interceptions récurrentes démontrent que les contrôles phytosanitaires actuellement en vigueur en Argentine sont insuffisants pour empêcher l’introduction de l’organisme nuisible spécifié dans l’Union.

Lire aussi : Agrumes : Le Maroc approvisionne le marché européen après une faible récolte

Par conséquent, selon le règlement, l’introduction dans l’Union des produits agricoles spécifiés devrait être temporairement interdite, qu’ils soient ou non exclusivement destinés à la transformation industrielle en jus.

L’interdiction temporaire s’appliquera jusqu’au 30 avril 2021, pour faire face au risque actuel d’introduction et de propagation dans l’Union de l’organisme nuisible spécifié et ainsi permettre à l’Argentine de mettre à jour son système de certification, audité par la Commission. Cette date doit être révisée, si nécessaire, sur la base des constatations de l’audit.

Regardez aussi

INTERPERA: Le 10e congrès international de la poire

Poires : la campagne italienne devrait être catastrophique

La campagne italienne de poires devrait être catastrophique. Une organisation interprofessionnelle qui avait diffusé des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *