Accueil / Actualités / Traitement de plus de 100.000 camelins dans le sud du Maroc
Traitement de plus de 100.000 camelins dans le sud du Maroc
Traitement de plus de 100.000 camelins dans le sud du Maroc.

Traitement de plus de 100.000 camelins dans le sud du Maroc

La « Campagne santé cameline » a permis de fournir des vaccins pour les camelins.

La Fondation Phosboucraâ a traité plus de 100.000 camelins lors de son programme «Campagne santé cameline». Celle-ci a sillonné toutes les provinces du Sud depuis 2015.

Dans un rapport publié sur sa plateforme, la Fondation Phosboucraa souligne que grâce à cette initiative, elle a pu apporter un soutien à des milliers d’éleveurs de camelins, en fournissant des conseils et de la formation aux éleveurs, en donnant aux agriculteurs marocains de nouvelles techniques agricoles et des solutions innovantes, rapporte Aujourd’hui Le Maroc. De même, ledit programme a permis de fournir des traitements et des vaccins au bétail.

Lire aussi : L’élevage camelin au Maroc : Quel type pour quel avenir ?

En effet, consciente de l’importance du secteur camelin dans le développement socio-économique des régions du Sud, la Fondation Phosboucraa s’est toujours investie dans le soutien des éleveurs et ce depuis 2015.

A la date d’aujourd’hui, les campagnes de santé cameline menées par la Fondation et ses partenaires ont permis de traiter plus de 100.000 camelins. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du soutien constant apporté par le Groupe OCP et ses fondations au Plan Maroc Vert.

Elle a été organisée en partenariat avec le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime ainsi que les Chambres d’agriculture, les organisations professionnelles basées dans les provinces du Sud, et l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA).

Regardez aussi

Maroc : les dernières pluies sont une aubaine pour les cultures sous serre

Canada: un projet TV encourage les enfants à découvrir l’agriculture

Au Canada un Show télévisuel pour éduquer les enfants sur la culture en serre et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *